Film review // Chronique cinéma : Miss Peregrine et les enfants particuliers

Publié le par Madame Tassa

Source: Wikipédia

Source: Wikipédia

Quick review in english : Tim Burton never fails to astonish. He brings us another tale, an enchanting story. I was captivated, flabbergasted. The movie is beautiful, special effects are really capturing this "Burton's touch" I love so much.

Miss Peregrine et les enfants particuliers 

Réal.: Tim Burton

Date de sortie: 5 oct. 2016 (2h03min)

Avec Eva Green, Asa Butterfield, Samuel L. Jackson

 

Synopsis :

À la mort de son grand-père, Jacob découvre les indices et l’existence d’un monde mystérieux qui le mène dans un lieu magique : la Maison de Miss Peregrine pour Enfants Particuliers. Mais le mystère et le danger s’amplifient quand il apprend à connaître les résidents, leurs étranges pouvoirs … et leurs puissants ennemis. Finalement, Jacob découvre que seule sa propre "particularité" peut sauver ses nouveaux amis.

Ma critique :

Ma critique ne fera pas la comparaison entre les romans et le film, car à l'époque où j'ai vu le film je n'avais pas lu le roman, et encore aujourd'hui, je n'ai lu qu'une centaine de pages du premier tome.

Moi avant d'aller voir le film: 

via GIPHY

Non, non je n'étais pas toute excitée à l'idée d'aller voir Miss Peregrine.... je n'avais pas du tout mais alors pas du tout d'a priori.... aucun! nooooon.

Il y a quelque chose chez Tim Burton, qui me fait aimer tous ses films. Il s'est emparé d'un nouveau conte, d'une très grande originalité. Et nous embarquons dans l'aventure de Jacob et des enfants particuliers de l'établissement scolaire de Miss Peregrine. 

Dès le départ, le ton est donné. Dans une atmosphère kitsch, amenant la nostalgie des décennies passées, le réalisateur réussit à nous rendre le héros très attachant, lui et ses cartes géographiques et l'inquiétude qu'il porte vis à vis de son grand-père avec lequel il avait une relation privilégiée. Tout le film repose sur cette relation petit-fils/grand-père. Le film s'emplit de secrets et de mystères que le réalisateur s'empresse de nous dévoiler petit à petit, distillant ici et là ses ingrédients préférés pour faire d'un bon film un film fantastique.

L'esthétique burtonienne est bien là, des décors (l'incroyable manoir de Miss Peregrine) en passant pas les costumes et les méchants en trois dimensions. Le casting est aussi formidable. Eva Green paraissait légitime dans ce rôle de femme forte, fumant la pipe. La beauté des images nous entraîne à chaque fois dans un tourbillon et l'on se croirait dans un rêve éveillé. 

Le seul bémol que j'émettrai sera celui-ci : la scène de combat avec les terribles créatures dans un parc d'attraction était-elle un passage obligé par les studios de production? Car elle échappe à toute l'évidence cinématographique que nous déroule Tim Burton depuis le début du film. Un film jusque là cohérent, sauf dans cette scène étrange très studio hollywoodien.

Mais sinon le film est très émouvant. J'ai versé ma petite larme avec la magnificence de la scène où Miss Peregrine créée une bulle autour du manoir, en remontant le temps, et aussi lorsque Jacob répond au téléphone... (pas de spoil).

En bref, je verrais bien d'autres films de ce genre si Tim Burton n'avait pas condensé les trois romans en un seul et unique film. Mais c'est là peut-être que l'on voit le geste non-commercial, le geste purement artistique... peut-être... En tout cas, ce fut une réussite!

Ma note : 16/20

Publié dans cinema

Commenter cet article

Bérengère 19/08/2017 14:23

J'ai aussi plutôt bien aimé le film. J'ai lu les livres et j'ai trouvé pas mal d'incohérences dans le film (je n'en dis pas plus surtout si tu veux lire les romans, tu t'en rendras compte...) .
Comme toi, j'ai eu du mal avec la scène dans le parc d'attraction qui est vraiment bizarre... Mais comme c'est du Tim Burton (je suis fan aussi) donc j'ai bien aimé.
Maintenant, je me pose la question, va t-il réaliser la suite (car il y a deux autres livres...) ?

Madame Tassa 19/08/2017 15:31

Coucou, je ne suis pas sûre qu'il réalise la suite. Il ne fait quasiment aucune suite, souvent il produit et dirige artistiquement les suites comme pour Alice par exemple, ce qui revient presqu'au même aux Etats Unis mais il n'y a pas son nom en grand sur l'affiche ^^