Graceling de Kristin Cashore

Publié le par unefrancaisedanslalune

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

Logo Livraddict

Graceling
Kristin Cashore

 

Yesterday I finished "Graceling". It was good but not enough for me to get the wow effect. I like Katsa the heroine, she's tough and she can be sensitive too. Prince Po is cute as well. The turnovers in the book are too simple and yet too much expectations from me led to disappointments.
☆☆☆ {3/5}

 

Synopsis :

Dans les Sept Royaumes, on les appelle les Graceling - des êtres rares, dotés de pouvoirs incroyables. Katsa, elle, peut tuer un homme à mains nues, et son oncle, le roi des. Middluns, l'oblige. à assassiner pour son compte. La rencontre de la tueuse avec le prince Po, un autre Graceling, va changer le cours de son existence…
Biographie de l'auteur
Née en Pennsylvanie il y a un peu plus de trente ans, Kristin Cashore se place d'emblée, avec ce premier roman traduit dans dix-sept langues, parmi les meilleures plumes de la fantasy anglo-saxonne. (Source : Amazon.com)

Critique éclaire :

Un roman fantastique qui se veut innovant mais tombe un peu à plat par sa simplicité.

Critique constructive :

J'ai bien aimé cette lecture pour deux raisons : tout d'abord l'écriture est simple sans fioritures, ça n'est pas prise de tête ni de la grande littérature et c'est donc un livre qui se lit très rapidement et sans trop réfléchir. Deuxièmement, les deux héros. Deux personnages sur lesquels j'avais un doute au début du roman mais qui finalement s'avèrent intéressants. Katsa l'héroïne est une femme forte et combative avec ses faiblesses et son caractère, elle tente de trouver une justification à son don. Quant au Prince Po, il est vraiment craquant et lui vit mal son don et tente de le dissimuler aux autres.

Au départ, ce qui ajoutait à la complexité du roman étaient les nombreux noms de royaumes (bon certes il n'y en a que 7 mais allez les retenir tous du premier coup) ainsi que le nom des différents souverains et souveraines, leurs enfants, etc. Personnellement j'ai trouvé ça perturbant mais l'auteur voulait apparemment que l'on se sente immergé dès le départ dans l'histoire et dans son univers. Au début du livre il y a une carte mais elle a juste ajouté un peu plus de confusion dans mon cerveau même si elle est très belle… finalement le récit reste clair et a priori compréhensible sans difficulté majeure.

L'univers original portant est assez simple et même presque déjà vu. C'est dommage car le principe des personnages “Gracelings” aux dons extraordinaires et aux yeux vairons est un concept très créatif. L'auteur aurait pu aller encore plus loin mais finalement le roman reste toujours dans la simplicité, en surface.

Si à la fin quelques rebondissements extraordinaires vous mettent l'eau à la bouche, avec du recul je trouve qu'ils ne sont pas si originaux que cela même si ils rendent les héros plus attirants, leur donnant plus d'étoffe et de profondeur.

Pour conclure, je suis déçue car j'attendais beaucoup plus d'une telle idée de roman.

Note : 15.5/20 ☆☆☆

Publié dans romans

Commenter cet article

Bernieshoot 25/09/2016 17:25

dans ce style de lecture il y a souvent des déceptions je crois

Tassanie 26/09/2016 14:14

Oui très souvent, c'est bien dommage :(