Tunnels, tome 1 - R. Gordon; B. Williams

Publié le par Madame Tassanie

isharethiswithyou

isharethiswithyou

Tunnels

tome 1

Roderick Gordon & Brian Williams

 

Synopsis:

Will Burrows, un jeune garçon de quatorze ans, vit à Londres avec sa famille. Mais lui et les siens ont peu de choses en commun. Il partage cependant une passion avec son père : ensemble, ils adorent creuser des tunnels. Lorsque Mr Burrows disparaît brutalement au fond d'une galerie inconnue, Will décide de mener l'enquête avec l'aide de son ami Chester.
C'est ainsi que nos deux héros se retrouvent bientôt dans les lointaines profondeurs de la terre. Là les attend un terrible et sombre secret qui pourrait bien leur coûter la vie.
Creusez le mystère !  (source : Babelio)

tous les livres sur Babelio.com

Critique éclaire: Ennuyeux. Long. Partant d'une très bonne idée mais creux.

Critique constructive:

Il y a longtemps que j'avais commencé à lire ce livre, à vrai dire, je crois l'avoir acheté lorsque le roman est sorti en 2008. A première vue, je l'avais acheté pour son postulat de départ "C'est l'éditeur de Harry Potter qui l'a déniché". Mis à part cela, il n'y a rien de commun entre les deux!

Tout d'abord, le héros WIll Burrows, est entouré d'une famille constituée d'une mère absente, amorphe devant la télévision, d'une soeur autoritaire et têtue, Rebecca et d'un père archéologue obsédé par son travail. Les personnages semblent détachés les uns des autres, sans lien particulier, sans amour filial, sans sentiments complexes, rien de tout cela. On peut comprendre cela en continuant la lecture, mais sans rien révéler, il est vrai que cette famille est une "fausse famille", sauf qu'au départ, Will ne le soupçonne pas, et donc je trouve le héros sans relief. D'ailleurs il prend pour ami, Chester, un garçon de son collège, mais entre ces deux derniers, l'amitié est plate, presque inexistante, abreuvée de "mauviette", etc.

Deuxièmement, si les personnages ne m'ont pas plu, l'intrigue semble inexistante. Certes, Will et le Dr Burrows rencontrent des personnages étranges vêtus bizarrement, certes, le Dr Burrows disparaît, mais il est si antipathique que je n'ai pas eu personnellement envie qu'on le retrouve. Will part à la recherche de son père et découvre qu'il y a une Colonie vivant dans les entrailles de la Terre. Une Colonie dont les habitants sont extrêmement antipathiques aussi, sauf Tam son "oncle", Cal "son frère" et Imago.

Bref, les fils qui composent la toile de ce roman sont trop gros, trop épais pour échapper aux poncifs d'un roman d'aventure, les méchants sont les "Styx", du nom du célèbre fleuve des Enfers, Will et le docteur portent le nom de "Burrows", ce qui signifie "terriers"... enfin, bref, c'est un peu grossier et sans imagination même si J.K. Rowling avait en effet utilisé aussi ce système de nominalisation.

La fin reste ouverte, Wil, Chester et Cal s'enfoncent dans le coeur de la Terre, forçant le lecteur à se procurer le deuxième tome que je n'ai pas du tout envie de lire.

Mon sentiment est qu'il n'y a que la première partie du roman qui est réussie.

J'ai cru dès le départ qu'il s'agissait d'un "Neverwhere" de Neil Gaiman, la magie en moins. Je préfère de loin le Jules Verne "Voyage au centre de la terre".

Note: 14/20 💚💚

Publié dans romans, bookstagram, book

Commenter cet article