La carte et le territoire - Michel Houellebecq

Publié le par Madame Tassa

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

La carte et le territoire

Michel Houellebecq

 

Synopsis:

 

Si Jed Martin, le personnage principal de ce roman, devait vous en raconter l'histoire, il commencerait peut-être par vous parler d'une panne de chauffe-eau, un certain 15 décembre. Ou de son père, architecte connu et engagé, avec qui il passa seul de nombreux réveillons de Noël.

Il évoquerait certainement Olga, une très jolie Russe rencontrée au début de sa carrière, lors d'une première exposition de son travail photographique à partir de cartes routières Michelin. C'était avant que le succès mondial n'arrive avec la série des « métiers », ces portraits de personnalités de tous milieux (dont l'écrivain Michel Houellebecq), saisis dans l'exercice de leur profession.

Il devrait dire aussi comment il aida le commissaire Jasselin à élucider une atroce affaire criminelle, dont la terrifiante mise en scène marqua durablement les équipes de police.

Sur la fin de sa vie il accédera à une certaine sérénité, et n'émettra plus que des murmures.

L'art, l'argent, l'amour, le rapport au père, la mort, le travail, la France devenue un paradis touristique sont quelques-uns des thèmes de ce roman, résolument classique et ouvertement moderne. (source: Babelio)

 

Critique éclaire:

 

 

Un roman autocentré mais qui fait tellement du bien. Un roman-miroir, une captation de notre société et de notre machine culturelle. Une peinture de l'humain juste et tendre.

 

Critique constructive:

 

J'ai aimé ce roman. A première vue, le titre ne nous donne pas trop d'indice, et comme je rechigne à lire les quatrièmes de couverture, je me suis engagée un peu tête baissée dans la lecture de ce "grand" auteur selon les dires de certains journalistes.

 

Et dès les premières lignes, j'ai adoré. A travers le portrait d'un artiste "raté", mais pas tant que ça, dont la cote va monter brusquement, Houellebecq campe son propre personnage, celui de l'écrivain à la grande renommée qui va aider Jed Martin à devenir célèbre. Par des portraits drôlissimes et cocasses, avec un ton tout en délicatesse mais dégoulinant d'ironie, l'auteur dépeint des personnalités de notre temps, qui font la culture ou qui l'auto-détruisent, c'est selon.

 

Mais l'auteur passe par quatre chemins. Il sillonne tous les aspects de la littérature, en passant d'un roman comique, à celui de roman sur le père, vers un roman qui questionne l'humain, puis un roman qui se dirige vers des horizons plus troubles, le doute de l'artiste, et vers la fin un roman policier puis finalement un roman-testament-mémoire. 

 

Avec les fameuses cartes Michelin, Houellebecq trace un territoire complexe, maniant la langue de Molière avec brio et réussissant à nous emmener là où il veut. Par le bout du nez. Bravo.

 

Ma note: 16/20

Logo Livraddict

Publié dans romans

Commenter cet article