La mécanique du coeur - Mathias Malzieu

Publié le par Madame Tassa

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

La mécanique du coeur

Mathias Malzieu

Résumé: 

Edimbourg, 1874. Jack naît le jour le plus froid du monde et son cœur en reste gelé. Mi-sorcière mi-chaman, la sage-femme qui aide à l'accouchement parvient à sauver le nourrisson en remplaçant le cœur défectueux par une horloge. Cette prothèse fonctionne et Jack vivra, à condition d'éviter toute charge émotionnelle : pas de colère donc, et surtout, surtout, pas d'état amoureux. Mais le regard de braise d'une petite chanteuse de rue mettra le cœur de fortune de notre héros à rude épreuve. Prêt à tout pour la retrouver, Jack se lance tel Don Quichotte dans une quête amoureuse qui le mènera des lochs écossais jusqu'aux arcades de Grenade et lui fera connaître les délices de l'amour comme sa cruauté. Conte désuéto-moderne mâtiné de western-spaghetti, La Mécanique du Cœur vibre d'une rugueuse force poétique où l'humour est toujours présent. Mathias Malzieu soumet aux grands enfants que nous sommes une réflexion très personnelle sur la passion amoureuse et le rejet de la différence, donnant naissance à un petit frère de Pinocchio qui aurait fait un tour chez les Freaks de Todd Browning. (source: babelio)

Critique éclaire:

Une petite histoire sous la forme d'un conte très original ou l'amour, la différence, le handicap sont racontés avec créativité.

Critique constructive:

Dans ce très court roman de Mathias Malzieu, on retrouve une certaine musicalité, un rythme. Le héros Jack est très attachant, il se sent différent des autres parce qu'il a un horloge-coeur. 

Tout dans ce conte sonne comme un poème ou une chanson. Il y a Arthur qui a une prothèse de dos qui joue de la musique, il y a le docteur Madeleine qui répare sans relâche et chante des berceuses à Jack pour qu'il s'endorme. Il y a la petite chanteuse andalouse, qu'on dirait bien inspirée d'Olivia Ruiz, qui trébuche et se casse la figure. Il y a aussi les invectives, les insultes, les rires moqueurs des autres, qui résonnent à nos oreilles comme dans une longue plainte.

Face à la réalité de la vie, Jack doit apprendre ce qu'est l'amour et surtout la déception amoureuse. 

Ce roman n'est pas niais, il ne tombe dans aucune caricature fleur bleue. Il est écrit avec un langage commun et quelques grossièretés mais dans son ensemble, c'est très agréable à lire. Ce parti pris d'utiliser un langage courant et moderne permet aux lecteurs de plus rapidement s'intégrer dans une histoire qui est censée se dérouler au XIXème siècle. 

J'ai apprécié cette lecture, et je la conseille à tous ceux qui seraient un peu frileux à l'idée de lire un livre, car celui-ci est court et intense.

Note finale: 16/20 🌟🌟🌟🌟

Vous aimeriez peut-être lire...:

Publié dans romans, bookstagram

Commenter cet article

BlueMoon 23/02/2017 11:29

Je suis tout à fait d'accord avec tout ce que tu as dit ! Je trouve qu'en plus d'utiliser un langage moderne, Mathias Malzieu reste poétique, ce qui fait du conte une merveille !

Tassa 23/02/2017 11:34

Lenareadsbooks 22/02/2017 23:53

;)