Le dernier apprenti sorcier, tome 1: les rivières de Londres - Ben Aaronovitch

Publié le par Madame Tassa

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

Le dernier apprenti sorcier, tome 1: les rivières de Londres

Ben Aaronovitch

 

Résumé:

L'agent Peter Grant ne croyait pas aux fantômes, jusqu'au jour où un étrange personnage lui affirme avoir assisté au meurtre sur lequel il enquête. Un témoin providentiel... S'il n'était mort depuis plus d'un siècle !


Et Peter n'est pas au bout de ses surprises : recruté par l'énigmatique inspecteur Nightingale, il intègre l'unité de la police londonienne chargée des affaires surnaturelles.


Au programme, traquer vampires, sorcières et autres créatures de la nuit ; faire respecter les divers accords passés entre les forces occultes de Londres ; réconcilier les divinités qui se partagent la Tamise, sans devenir esclave de leurs charmes ; et bien sûr apprendre le latin, le grec ancien et une montagne d'incantations bizarres et pour le moins rébarbatives.


Peter doit en passer par là, s'il veut un jour devenir à son tour le dernier sorcier de Londres... (source : Babelio)

Critique éclaire: ici

Pourquoi je l'ai choisi ? Car à mon espace culturel Leclerc, le "libraire" avait collé un bandeau dessus en disant qu'il fallait le lire absolument, pour les amoureux de Harry Potter.

Qu'en ai-je pensé? J'ai adoré ce roman. Il renouvèle la littérature fantastique de genre qui ronfle dans l'ennui pour certains romans que j'ai lus depuis Harry Potter. C'est un polar addictif où le monde de la magie s'insère tout naturellement et avec beaucoup d'humour à l'anglaise. J'ai retrouvé le piquant des Dr Who dont Ben Aaronovitch est l'un des scénaristes cultes. A lire pour tous les fanas de fantastique et pour un bon divertissement!

Critique constructive:

Voilà le premier d'une série de romans fantastiques qui renouvelle et dépoussière ce genre un peu fermé. Si je n'avais pas lu la biographie de l'auteur, scénariste du célèbre Doctor Who, je n'en aurais pas pensé moins. Le roman farfelu mélange les genres, roman d'enquête, detective novel, dans la plus pure tradition "Scotland Yardienne", Peter Grant est un héros métisse qui m'a été immédiatement sympathique.

Dès le départ, Ben Aaronovitch campe de sacrés personnages dans des situations pittoresques et rocambolesques où les éléments fantastiques, comme dans un roman de J.K. ROWLING (Harry Potter...) trouvent leur place naturellement et s'intègrent sans nous perdre ou nous amonceler d'informations.

L'humour (noir souvent) est aussi très présent et j'ai vraiment beaucoup ri. L'agent Peter Grant (par le biais de l'auteur) se moque beaucoup de la position de policier "bobbies" des rues de Londres, ridicules tant dans leur uniforme que dans leur réaction exagérée face à une population toujours plus complexe et plus criminalisée.

J'ai hâte de lire la suite!

Note finale: 17/20 🌟🌟🌟🌟

 

Vous aimeriez lire aussi...:

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article