Un bonheur parfait - James Salter

Publié le par Madame Tassa

Un bonheur parfait - James Salter

Un bonheur parfait

James Salter

 

Résumé: 

Nedra et Viri s'aiment, partagent une vie harmonieuse, jalousée par leurs amis. Ils habitent avec leurs deux filles Franca et Danny dans une belle demeure près de New York. Nedra est belle, séduisante. Viri est architecte et passionné par son travail. Toutes les semaines, il prend le train pour New York où il reste quatre jours, faisant ainsi la navette "entre deux bonheurs". Des allers et retours heureux qui n'enlèvent pas la crainte de voir un jour les désirs disparaître, l'épanouissement s'évanouir. Avec le temps, il ne restera peut-être que tristesse et désolation, un vague souvenir. La délicate affaire du bonheur, illusoire parfois, éphémère souvent, qui s'accroche à la vie. Telle est l'interrogation (et la démonstration) de l'auteur de ce Bonheur parfait, rongé par le principe de réalité et un certain pessimisme. Après Un sport et un passe-temps qui lui a valu une renommée internationale, James Salter, ancien pilote de guerre, signe là un roman puisant sa force dans un style raffiné où la rêverie et l'espoir se confrontent au processus de démolition et à l'usure du temps. --Nathalie Jungerman (source: Babelio)

Critique éclaire:

Un roman qui s'écoule comme un long fleuve pas si tranquille. Un roman ronronnant, doux, tendre, délicat et addictif.

Critique constructive:

Ce roman n'est pas banal. Je l'ai acheté parce qu'il fallait que je lise du James Salter et la couverture, il faut le dire, est très jolie. Presque désuète, mais romantique. 

Ce roman a un charme fou. Tout commence par l'image d'un fleuve, l'Hudson, qui va tranquillement, et le roman semble suivre sa trace métaphoriquement. Les vies de Nedra et Viri paraissent calmes et sereines, sans évènements majeurs. Mais la vie fait qu'il se passe toujours des choses qui ne vous laisseront pas indemnes. Nedra et Viri se croyaient immunisés mais ils feront comme tout le monde. Parviendront-ils à s'aimer jusqu'au bout ? Où arriveront-ils à la séparation? Qu'est-ce qui peut clocher dans un couple aussi "modèle" pour que tout parte en vrille?

Mais il n'y aucune violence dans ce roman. Tout est en délicatesse, en douceur, en sucre. Il n'y a pas de brutalité, seulement les aléas de la vie. Et brusquement je me suis mise à adorer ce roman. L'auteur y a un langage particulier. Avec une lenteur infinie, il parvient à faire ressentir la chaleur des rayons du soleil déclinant sur la peau, les grains de sables un peu piquants et salés sur la plage, le goût du vin, l'odeur des livres, la joie frétillante d'un chien, l'odeur des vieux rideaux, la sensation des draps froissés sur la peau dénudée..

C'est une écriture que j'adore. Elle amène vers des chemins douceur eux, nostalgiques, voire mélancoliques et vers une certaine addiction. Ce livre se lit jusqu'au bout.

Bref, c'est un roman qui comme un classique, et il le deviendra peut-être, déroule son histoire sur de nombreuses années. Comme dans un Virginia Woolf, les longues descriptions des personnages admirant telle ou telle vue, telle ou telle chose, goûtant un bon vin, appréciant une bonne musique, lisant un bon livre, discutant entre amis, tout est impeccablement écrit. Pas une maladresse. Pas une dérive. Et pourtant, les personnages, eux, dérivent, s'effondrent, se relèvent, avance maladroitement sur le chemin du destin.

Coup de coeur qui me donne envie de lire d'autres romans de cet auteur.

Note finale: 16/20 🌟🌟🌟🌟

tous les livres sur Babelio.com

Vous aimeriez peut-être lire...:

Publié dans romans, bookstagram

Commenter cet article