La Vie rêvée de Walter Mitty - film review 2013

Publié le par Madame Tassa

La Vie rêvée de Walter Mitty - film review 2013

La Vie rêvée de Walter Mitty

Date de sortie : 1 janvier 2014 (France)

Réalisateur : Ben Stiller

Scénario : Steven Conrad

Avec: Ben Stiller, Kristen Wiig, Sean Penn

Short english review:
A simple and modest romance, with beautiful landscapes, a very nice soundtrack, good acting and a good scenario. Ben Stiller makes us laugh, love, cry and wonder. This movie is like a delightful daydream.

Synposis:

Walter Mitty est un homme ordinaire, enfermé dans son quotidien, qui n’ose s’évader qu’à travers des rêves à la fois drôles et extravagants. Mais confronté à une difficulté dans sa vie professionnelle, Walter doit trouver le courage de passer à l'action dans le monde réel. Il embarque alors dans un périple incroyable, pour vivre une aventure bien plus riche que tout ce qu'il aurait pu imaginer jusqu’ici. Et qui devrait changer sa vie à jamais. 

Ma critique:

J'ai adoré ce film. Je l'ai vu il y a longtemps et revu il y a peu, et je me suis dit que je devais en faire une petite chronique pour décrire mon coup de coeur.

Tout d'abord si j'ai regardé le film c'est parce que j'aime beaucoup Ben Stiller et je trouve qu'il a son propre univers, son propre humour et qu'il joue bien malgré son physique qui ne rentre pas dans les cases hollywoodiennes. Je l'avais adoré dans Zoolander et Tonnerres sous les tropiques qui étaient de très, très bons films. Mais il est aussi l'acteur culte de Mary à tout prix, Polly et moi ou encore La Nuit au Musée.

Dans ce film, il a apporté un soin particulier à tous les détails et cela se voit. D'abord le scénario est parfait. Ce pourrait être une petite histoire romantique sans prétention, et c'est ce qu'il paraît, mais l'histoire n'est en rien niaise et fleur bleue. Le scénario de Steven Conrad fait la part belle à la solitude des personnages, celle de Walter, célibataire, celle de Cheryl, mère célibataire. Chaque personnage est bien traité avec sensibilité sans être trop caricatural. Sans verser dans la "guimauve" larmoyante, Ben Stiller signe un film où son visage hagard et perdu lui sert d'argument. Il est le type "lambda" à qui la vie ne réussit pas trop... Il s'inscrit sur un site de rencontres. 

Mais ce film raconte bien plus qu'une histoire d'amour. C'est l'histoire d'une maladresse, d'une timidité peut-être, d'un manque d'ambition dans la vie aussi sûrement. Walter Mitty rêve sa vie. Il est toujours dans la lune, tête en l'air, perdu dans ses pensées et le retour à la réalité est souvent brutal.

Les instants d'immersion dans la vie rêvée de Walter sont très réussis. Tout d'abord parce qu'ils sont films dans des endroits magnifiques, notamment l'Islande. Et ensuite pour les choix musicaux. Je ne cesse d'être hantée par la bande son de ce film.

Le long métrage n'est en rien ennuyeux. En effet, la vie rêve de Walter rejoint vite la réalité et avant de s'enfoncer dans des mensonges, Walter finit par être entrainé dans une aventure réelle ou imaginée qui va changer sa vie. 

C'est aussi l'histoire émouvante d'un magazine de reportages qui se meurt, car le monde réel, moderne, le rattrape. C'est donc une sorte de satire de la vie moderne que Ben Stiller filme dans ce long métrage. Là où tout va trop vite, là où le cinéma déploie le tapis rouge pour la débauche d'effets spéciaux à en vomir, Ben Stiller signait une petite dramédie romantique, belle, drôle, émouvante et touchante et laissait modestement comme un goût de voyage et d'aventures, en appréciant la beauté simple des rencontres, des opportunités qu'offrent la vie, car si l'on tombe sept fois, l'on se relève huit fois.

A voir.

Note finale: 16/20

Publié dans cinema

Commenter cet article