"Le Livre perdu des sortilèges" - Déborah Harkness

Publié le par Madame Tassa

"Le Livre perdu des sortilèges"

 Tome 1

Déborah Harkness

 

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

Résumé:

Diana Bishop a renoncé depuis longtemps à un héritage familial compliqué pour privilégier ses recherches universitaires, une vie simple et ordinaire. Jusqu’au jour où elle emprunte un manuscrit alchimique : l’Ashmole 782. 

Elle ignore alors qu’elle vient de réveiller un ancien et terrible secret – un secret convoité par de nombreuses et redoutables créatures. Dont Matthew Clairmont.

Un tueur, lui a-t-on dit. Malgré elle, Diana se retrouve au cœur de la tourmente.

Lecture de l'été 2016.

C'est une lecture que j'ai adorée. Dévorée. En un temps record si l'on considère l'épaisseur du roman, avec plus de 800 pages. Néanmoins ça n'est pas le nombre de pages qui m'a arrêtée! En effet, si j'ai emprunté ce livre à la médiathèque c'est pour deux raisons: premier facteur appréciable, la couverture mystérieuse, noire, rouge, blanche, femme de dos, titre magnifique. Moi qui voue un culte aux livres, comment ne pas apprécier "Le livre perdu des sortilèges". Et puis deuxième facteur: le résumé. Je n'ai pas pour habitude d'arrêter un choix de lecture au synopsis, mais il faut bien avouer qu'en bibliothèque c'est une chose que je fais, je lis la quatrième de couverture.

Le sujet m'a immédiatement attirée! J'ai aimé ce mélange des ingrédients qui font de ce roman le roman parfait pour une lectrice comme moi: du fantastique, avec des sorcières (dont Diane  l'héroïne fait partie), les vampires, les autres créatures, démons, etc., des histoires de livres et de bibliophilie (oui l'auteur est une chercheuse et historienne et elle aussi adore les livres, surtout les anciens!), et une histoire d'amour.

L'histoire d'amour d'ailleurs est très intéressante. Elle est loin d'être naïve et écarte pour de bon le cliché du triangle amoureux à la Twilight. Seul le beau Matthew fait trembler le coeur de la belle Diane et l'héroïne est très, très attachante. Son intelligence, sa sensibilité, son amour pour sa famille, son histoire, l'Histoire, les livres, sa curiosité, font d'elle une héroïne parfaite que j'attendais depuis si longtemps (oui car apprends lecteurs qu'il existe peu, très peu, d'héroïnes féminines intéressantes et non superficielles). 

La passion pour l'Histoire de l'auteur est contagieuse, on sent que ses années de recherches universitaires ont façonné le livre et que celui-ici se base sur un grand nombre de textes anciens publiés, ayant réellement existé, même si la magie, on s'en doute tient plus de l'occulte. C'est donc un roman qui nous apprend des choses et qui me rappelle mes propres études d'Histoire (et principalement de la période Renaissance).

Enfin, les personnages sont très riches et complexes, on rit, on pleure et on sursaute à chaque rebondissement. Le roman ne paraît pas faire plus de 600 pages, il se lit vite car on veut connaître le destin de Diane, qui tout comme nous, plonge dans un monde qui jusqu'à là lui était encore inconnu. C'est tellement engageant que j'étais toute excitée et tournais les pages frénétiquement comme droguée par cette lecture.

C'est tout naturellement que j'ai emprunté la suite la semaine suivante! A lire, chef d'oeuvre du fantastique!

Note: 17/20 ❤❤❤❤

Vous aimeriez lire aussi:

Commenter cet article