Lucy in the sky ("As cool as I am") - Pete Fromm

Publié le par Madame Tassa

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou
@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

Lucy in the sky ("As cool as I am")

Pete Fromm

 

Résumé:

Lucy Diamond, quatorze ans, file à toute allure vers l’âge adulte. Prise entre l’urgence de vivre et la crainte de devoir abandonner ses manières de garçon manqué, Lucy se cherche et joue avec l’amour. Elle découvre par la même occasion que le mariage de ses parents n’est pas aussi solide qu’enfant, elle l’a cru. Son père, bûcheron, est toujours absent. Sa mère, encore jeune, rêve d’une autre vie. Et Lucy entre eux semble soudain un ciment bien fragile. Armée d’une solide dose de culot, elle s’apprête à sortir pour toujours de l’enfance et à décider qui elle est. Quitte à remettre en question l’équilibre de sa vie et à en faire voir de toutes les couleurs à ceux qui l’aiment.

Dans un Montana balayé par les vents, c’est la peur au ventre et la joie au coeur que Lucy, pleine de vie, se lance à corps perdu dans des aventures inoubliables. 

(source: babelio)

Tout d'abord je remercie les éditions Gallmeister de m'avoir fait confiance et de m'avoir envoyé cette pépite "Lucy in the sky".

A peine avais-je commencer ce roman que je faisais déjà des comparaisons. Lucy Diamond, quatorze ans au début du roman, est un mélange entre Jem et Scout du roman "Ne tirez pas sur l'oiseau moqueur" de Harper Lee. C'est un OVNI, une fille-garçon, ou un garçon-fille, elle-même ne sait pas vraiment, mais elle sait qu'elle commence à avoir de l'attirance pour son meilleur ami, celui de sa plus tendre enfance, Kenny. On ne peut s'empêcher d'aimer Lucy Diamond, elle porte bien son nom. Et comme un diamant, c'est une jeune fille qui a besoin d'être façonnée, de se construire dans un univers où les autres adolescents sont impitoyables et cruels entre eux. Elle se pose plein de questions et elle est pleine de curiosité. Elle est têtue et ne se défile pas facilement.

Mais là s'arrêtent mes comparaisons littéraires.

Ce n'est pas ce que vous croyez, ou ce que j'ai cru au départ moi-même. Ce n'est pas un roman du genre "teen movie", "buddy movie" et "family movie". C'est un vrai roman, avec ses rebondissements quand le père de Lucy, Chuck Diamond, revient de ses longues périodes d'absence. Dès le commencement, l'auteur a une vision très juste de l'adolescence, je trouve. Car Lucy est très liée à ses parents, d'un amour fusionnel, et c'est très émouvant.

Dans ce roman j'ai aimé certaines sensations que l'auteur nous fait ressentir comme si nous y étions: la chaleur de l'été qui commence, la rivière scintillante qui vous pique les yeux tant le soleil s'y reflète, les fous rires entre mère et fille, se retrouvant seules après les départs du père/mari.

Car c'est un roman sur la solitude qui nous est décrit. La solitude des femmes en fait. Et en cela le roman est un roman féminin. Peu à peu, Lucy quitte le monde de l'innocence et de l'insouciance. Quelque chose se trame dans sa famille, elle déteste voir partir son père et déteste voir sa mère ne pas revenir à temps le soir. Que fait-elle? Pourquoi se sent-elle si seule dans cette maison qui jadis fut si bruyante ? J'ai ressenti ce vide, j'ai été émue. A l'adolescence, c'est le moment où tout bascule, où l'on croyait que les familles parfaites, oui  ça peut exister, mais en fait non, c'est impossible.

Cette histoire est aussi une histoire de famille. Une histoire d'absences, certes, mais de retrouvailles, de disputes et d'embrassades. C'est avec plaisir qu'on se retrouve dans les petites discussions parents-ado avec ce père qui n'avait pas vu sa fille grandir d'un seul coup. Lucy voit sa famille se déconstruire sous ses yeux, comme ça arrive à tant d'autres. Mais elle ne comprend pas, tout était tellement parfait avant. Tout était  bien rôdé. Son père a-t-il une autre vie comme le sous-entend sa mère; et sa mère a-t-elle plusieurs liaisons puisqu'elle rentre tard le soir? Lucy finit par questionner ses origines et même son identité mais elle sait qu'elle se fourvoie, car elle sait qui elle est. Elle apprend juste qu' "on ne choisit pas sa famille", on fait avec.

Et puis c'est finalement un roman d'amour. Un amour cruel et déchirant. Lucy tombe dans les bras de Kenny mais Kenny s'en va loin, et alors pourquoi ne tomberait-elle pas amoureuse de quelqu'un d'autre ? Le roman décrit très bien à l'adolescence l'erreur que nous faisons souvent: confondre l'amour, le vrai, et les premiers émois amoureux, ou confondre l'amour tout court, avec le sexe. Tant de questionnements que Lucy vit au jour le jour, et chaque jour qui passe apporte une nouvelle claque, une nouvelle gifle.

Le roman n'est pas long et ennuyant, il est plein de rebondissements, de tensions, de colères (ah ça oui j'ai ressenti les colères!), de joies, de rires, de chansons, de chutes, de pleurs, de hurlements, de tendresse aussi. J'avoue avoir pleuré deux fois dans ce roman. Mais je vous laisse le lire, c'est un petit bijou.

Note finale: 17/20 🌟🌟 🌟🌟

tous les livres sur Babelio.com

Vous aimeriez lire aussi...:

Commenter cet article

Livre sans fin 15/03/2017 20:41

Owwh je connaissais pas du tout mais il a l'air génial ! **

Tassa 15/03/2017 20:45

Cest vraiment très émouvant et une très belle héroïne ! ;)

Lenareadsbooks 09/03/2017 00:31

I know this book in english. Ive seen it in my bookstore. Now I'm sure I'm gonna read it soon because of u.

Tassa 09/03/2017 00:35

you MUST read it.

LaRousse Bouquine 05/03/2017 20:11

Ok, c'est bon, je veux le lire !
Et merci pour la chanson des Beatles, maintenant je l'ai dans la tête !

Tassa 05/03/2017 20:15

Haha ha désolée pour la chanson

lacourseauxmots 05/03/2017 17:02

Ta chronique me donne envie de le lire !

Tassa 05/03/2017 20:16

Je te le conseille. Moi j'adore ce genre de roman là, d'apprentissage et de famille! :)