Mala Vida - Marc Fernandez

Publié le par Madame Tassa

@tassasharesthiswithyou
@tassasharesthiswithyou

@tassasharesthiswithyou

Mala Vida

Marc Fernandez

Résumé:

De nos jours en Espagne. La droite dure vient de remporter les élections après douze ans de pouvoir socialiste. Une majorité absolue pour les nostalgiques de Franco, dans un pays à la mémoire courte. Au milieu de ce renversement, une série de meurtre est perpétrée, de Madrid à Barcelone en passant par Valence. Les victimes : un homme politique, un notaire, un médecin, un banquier et une religieuse. Rien se semble apparemment relier ces crimes ... Sur fond de crise économique, mais aussi de retour à un certain ordre moral, un journaliste radio spécialisé en affaires criminelles, Diego Martin, tente de garder la tête hors de l'eau malgré la purge médiatique. Lorsqu'il s'intéresse au premier meurtre, il ne se doute pas que son enquête va le mener bien plus loins qu'un simple fait divers, au plus près d'un scandale national qui perdure depuis des années, celui dit des "bébés volés" de la dictature franquiste.

Quand un spécialiste du polar mêle petite et grande histoire sur fond de vendetta, le résultat détonne et secoue. Marc Fernandez signe ici un récit sombre et haletant qui nous dévoile les secrets les plus honteux de l'ère Franco, dont les stigmates sont encore visibles aujourd'hui. Un premier roman noir qui se lit comme un règlement de comptes avec la côté le plus obscur de l'Espagne.

Editions Livre de Poche

Je remercie les éditions du Livre de poche pour l'envoi de ce service presse.

C'est une lecture qui m'a surprise, par bien des aspects. C'est une lecture rapide, fluide et passionnante de bout en bout. 

L'auteur est un véritable conteur qui sait distiller le suspens tout au long de son roman, certes assez court, et c'est d'ailleurs l'un des seuls reproches que je ferai pour ce livre, 283 pages c'est trop peu, j'aurais aimé qu'il dure plus longtemps.

En effet, les personnages sont très intéressants et attachants. On aime Diego le journaliste passionné par son sujet, on aime Isabel l'avocate qui va défendre les victimes de l'affaire des bébés volés, on apprécie Ana la détective privée et aussi le magistrat David Ponce et sa bonhommie contagieuse. Mais il manque quelque chose, j'aurais aimé passer plus de temps avec eux, apprendre à mieux les connaître pour partager une émotion plus importante.

Il n'en reste pas moins que le roman est terriblement efficace. De par son sujet tout d'abord, car j'ai été surprise de me retrouver immergée dans notre époque actuelle, l'après Franco, avec toujours cette "censure", ces groupuscules extrémistes dangereux, ces positions radicales et traditionalistes, et toujours ce passé qui vous rattrape. Le régime de Franco n'a pas totalement disparu, et grâce à Marc Fernandez, le roman prend une hauteur immédiatement passionnante.

Le roman n'est pas qu'un roman qui traite de faits de société ou de faits historiques, non, il est plus que cela, il est aussi rédigé par un journaliste, et cela se sent. L'écriture est simple et belle, on tourne les pages une à une avec l'envie de connaître le dénouement. Le roman est un polar/thriller haletant, avec des meurtres à la clé et chaque chapitre contient son petit bouleversement. On peut donc le lire comme si c'était un bon polar, un très bon. En fait j'aime les polars où l'on se cultive, comme chez Stieg Larsson, chez Arnaldur Indridason ou chez Fred Vargas. 

Il n'y a aucun pathos, pas de mélodrame, pas d'apitoiement ou de tristesse exagérée dans cet ouvrage. J'avais cette appréhension. Marc Fernandez écrit avec l'objectivité d'un journaliste qui relate les faits et rien que les faits, puis il entre subrepticement dans la tête des personnages, il nous aide à comprendre leurs attitudes, ce qui les motive. 

Alors ça n'a pas été non plus un roman explosif et décapant comme la quatrième de couverture le prédit. Il reste assez sage mais sur un sujet qui fait mal, un sujet justement "explosif". Il traite d'une terrible injustice que l'Argentine a connue elle aussi. Avec pudeur et discrétion. Rien d'explosif dans tout cela. Mais quelque chose de touchant et d'émouvant.

Par conséquent, il y a quelques moments de belles émotions. Peut-être que comme dit plus haut, si le livre avait été plus long, nous nous attacherions plus encore aux personnages, mais j'ai tout de même été véritablement émue à la fin. 

Je vois bien ce roman adapté en feuilleton télé ou en film !

Entre enquête journalistique, roman fiction "historique", fait de société, thriller/polar, l'auteur sait nous balader là où il veut avec beaucoup de talent et j'ai hâte de lire d'autres oeuvres de celui-ci !

Note finale: Style 4/5 Originalité 4/5 Intrigue 3.5/5 Emotions 4/5 = 15.5/20 ❤❤❤

Publié dans romans, bookstagram

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Manylivres 28/03/2017 21:22

En revanche celui-ci par rapport à mon commentaire sur le Hakan Gunday me plait d'avantage! $^^

Tassa 29/03/2017 08:30

Oui celui-là est plus divertissant mais tout de même sur une note du passé pas drôle du tout !

Bettina 28/03/2017 14:34

Sans surprise à cause de ton blog, ou grâce à (...) que je vais devoir lire ce roman...

Madame Tassa 28/03/2017 14:45

Eh bien oui pourquoi attendre! courez le lire ;)