Parle mon fils, parle à ta mère - Leïla Sebbar

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Parle à ta mère

Leïla Sebbar

 

Résumé:

Elle a demandé qu'il lui montre la mer ; elle sait seulement que la mer est bleue -, sur les cartes de géographie ; elle est déçue... La mer Méditerranée est toute petite et fermée avec des pays tout autour - On dit le bassin méditerranéen - Comme un bassin avec de l'eau dedans pour les enfants ? Regarde les autres, elles sont pleines d'îles et tellement grandes. C'est ça des océans ? Une conversation entre une mère et son fils. Le fils revient dans la maison natale, au pays de l'immigration, dans une banlieue française. Il ne dit presque rien. C'est la mère qui parle. Elle a beaucoup à dire dans sa langue où glissent des mots français. Elle lui parle de la maison, du père, des filles, de lui, son fils aîné,... l'épouse idéale, les femmes françaises. La religion, l'Islam... (source: Decitre)

Voilà, un petit, minuscule coup de coeur. Tellement court mais tellement profond et intense. J'aurais aimé que ce roman ne se termine pas tout de suite. Une centaine de pages et le voilà déjà fini. Il n'y a donc aucune excuse du style "Mais c'est trop long" pour ne pas le lire! 

Dès la première page je suis restée accrochée à l'écriture de cette auteure, Leïla Sebbar dont la plume nous emporte à travers un évènement de la vie d'une mère et d'un fils: le fils est de retour. En très peu de lignes, l'auteure parvient à instiller de la chaleur humaine, de l'émotion, de la générosité, de la nostalgie, tout vous arrive dans la tronche comme jamais avec cette impression qu'on est là, nous lecteurs, lectrices, dans la même pièce que le fils, avec cette mère qui parle et qui parle et n'en finit jamais parce qu'elle a tout à dire à son fils. Et que c'est émouvant !

Ce roman se lit sans jugement a priori, sans préjugés, il se lit d'une traite comme on mangerait goulument un délicieux couscous ou une pâtisserie algérienne dont le sucre vous colle aux doigts. 

Je suis tombée amoureuse de ce livre parce qu'il donne l'impression que vous êtes entré(e) dans la cuisine de cette maman, dont le moindre geste et la moindre parole sont lourds de sens. C'est un conflit générationnel qui se joue sous vos yeux, mais on voit bien tout de même que la mère n'est pas aussi fermée qu'on le penserait, elle ne veut que du bien à son fils, que du bonheur, seulement elle ne comprend pas pourquoi son fils va-t-il chercher le bonheur si loin du bled, si loin d'elle, de sa religion et de sa culture.

La mère écoute la radio, mais elle a peur d'entendre la voix de sa fille qui s'est enfuie et qu'elle n'a jamais revue. La mère essaye de trouver la mer Méditerranée, l'Algérie, la France sur une carte, mais elle ne comprend pas. La mère parle des femmes, de la famille, de tout un tas de choses avec une sincérité dans le ton et une vérité dans la langue. Tandis que le fils, presque muet, hoche la tête, acquiesce lentement, se laisse porter par ce flot de paroles. 

C'est un roman qui est aussi vif dans son écriture que tendre dans les sentiments et qui permet à l'auteur d'établir un "presque" témoignage de la vie d'une mère issue de l'immigration dans la banlieue française, dont les enfants évoluent parmi cette génération BLACK BLANCS BEUR du début des années 2000, qu'on a peut-être un peu oubliée depuis les évènements graves qui se répètent actuellement. L'auteure ici souligne des points de vue différents, des rancoeurs ancestrales et des gouffres culturels, soit le portrait d'une mère tout simplement.

Un magnifique livre, humaniste et chaleureux. A lire absolument! 

Note: Originalité 5/5 Style 4.5/5 Emotions 4.5/5 Intrigue 4/5 = 18/20 ❤❤❤❤❤

Vous aimeriez aussi: 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article