Bons baisers de Mesménie - Fabienne Betting

Publié le par Madame Tassa

Bons baisers de Mesménie

Fabienne Betting

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Résumé:

« J’avais l’intention d’allumer l’ordinateur pour parcourir les sites de recherche d’emploi, mais le courage m’a abandonné. À la place, je me jette dans le canapé et je feuillette L’Équipe que, je n’ai pas encore eu le temps de lire hier. Aucun risque de trouver une offre d’emploi dans ces pages-là. Mes paupières commencent à se fermer. Je pose le journal sur la table basse et j’y vois le 20 Minutes que Sandrine a rapporté du métro. Machinalement, je l’ouvre pour m’assurer que dans ce canard-là non plus, il n’y a pas de petites annonces et, oh surprise !, il y en a quelques-unes. Une en particulier me parcourt le corps comme un courant électrique. Elle dit : Recherche traducteur pour le mesmène vers le français. Rémunération très bien. » Une annonce improbable, quelques rudiments de mesmène, un soupçon d’audace, et voici Thomas Lagrange, serveur au McDo, propulsé en tête des best-sellers. Tout irait pour le mieux s’il n’avait pas un cœur d’artichaut et la mafia mesmène à ses trousses… (source: Babelio)

Merci à Lecteurs.com et aux éditions J'ai Lu qui m'ont envoyé ce roman !

Bienvenue en Mesménie. Mais qu'est-ce que c'est au juste que la Mesménie ? Un ex-pays de l'URSS... oui mais en fait, c'est un pays fictif tout droit issu de l'imagination vertigineuse de l'auteure! Partant de ce postulat, elle tisse un roman "feel good", intense, prenant, drôle et intelligent autour de la littérature, du monde de l'écriture, du livre, de l'édition, de la traduction, tout en y ajoutant une romance qui n'en est pas vraiment une...

En fait, chez Fabienne Betting, rien n'est comme il paraît. Tout est semblant et faux semblants. Et c'est ce que j'ai aimé dans ce roman. L'écriture est belle, l'intrigue bien menée, bien ficelée. L'auteure nous entraîne dans un tourbillon de péripéties rocambolesques au cours desquelles le personnage principal, plutôt un antihéros, (raté, chiant, chieur et tout le tralala), se voit confier la traduction d'un petit roman mesmène, qui ne casse pas trois pattes à un canard. Sauf que, la traduction effectuée, le livre sort en librairie et devient un phénomène de société! Personne n'avait entendu parler de la Mesménie jusqu'ici mais voilà que Télématin et William Leymergie en parlent !

Ce que j'ai préféré ce sont les passages traitant de la traduction. Lorsque Thomas Lagrange se met à traduire le roman mesmène vers le français cela m'a rappelé la galère de traduire des textes pendant mes études de langues en licence. Thomas Lagrange finit par choisir des solutions de facilité, jouant sur les mots, retirant des scènes qu'il qualifie de gênantes, en bref, il retire toute la substantifique moelle du roman, et lui retire donc tout son sens, ce qui est très bien retranscrit !

Avec un humour tout en légèreté et une cadence folle, je suis restée accrochée, rivée à ce roman sans pouvoir le lâcher. Addictif! 

Fabienne Betting parvient en toute simplicité à nous faire croire en l'existence de la Mesménie,  de sa politique, de sa culture et de ses paysages désolés, tout en instillant un air d'autodérision face au métier d'écrivain ou de gens de lettres, issus du monde du livre et de l'édition.

J'ai beaucoup ri en lisant ce roman même si la fin m'a légèrement déçue par sa simplicité car tout au long du roman je m'attendais à un final allant crescendo. Finalement, l'auteure conserve cette simplicité dans l'écriture qui nous embarque à travers la Mesménie, Thomas (le personnage principal) flanqué de quatre vieilles dames bien collantes et portées sur la vodka...

Entre histoires de coeur et histoires de plume, un bon roman, divertissant et drôle !

Ma note: Originalité 4/5 Style 3.5/5 Intrigue 4/5 Emotions 3.5/5 = 15/20 ❤❤❤

Publié dans romans, bookstagram

Commenter cet article

Fabienne Betting 25/05/2017 18:28

Merci beaucoup de cette sympathique critique !
Fabienne

Madame Tassa 26/05/2017 15:35

Merci à vous d'avoir écrit ce roman !

alison 24/05/2017 14:35

Je ne connaissais pas du tout ce roman mais tu le vends vraiment bien :D

Madame Tassa 26/05/2017 15:36

Oh merci ! A découvrir !