Comme un conte (Some kind of fairy tale) - Graham Joyce

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Comme un conte

(Some kind of fairy tale)

Graham Joyce

 

Résumé:

Il y a vingt ans, une adolescente nommée Tara disparaît sans laisser de trace. Son corps n'a jamais été retrouvé, et sa famille a fini par accepter son deuil. Pourtant, le soir de Noël, on frappe trois coups à la porte. Sur le seuil se tient une jeune fille qui ressemble étrangement à Tara. Et elle a l'air toujours aussi jeune... après la joie des retrouvailles, des questions se posent. Peter, qui ne croit pas aux miracles, croit encore moins à l'histoire de sa soeur, qui prétend avoir été enlevée par des fées... (source: Babelio)

J'ai reçu cet ouvrage grâce à une libraire qui l'a sélectionné pour mon abonnement à la box Kube. Et elle a bien choisi ! J'ai eu un beau coup de coeur pour ce roman hors norme, qui ne ressemble pas beaucoup à ce que je lis d'habitude. Je pense qu'il peut éventuellement décevoir et déstabiliser le lectorat du genre fantastique, en effet, cet aspect là est plutôt intellectualisé et plus bestial que fantastique (un peu comme la série The Magician de Lev Grossman aussi).

Mais ne vous inquiétez pas, vous y trouverez tout de même votre compte en terme de mystères et bizarreries !! 

Car si le récit est très bien rythmé par un mystère grandissant autour de la réapparition 20 ans plus tard de la jeune Tara qui ne semble pas avoir vieilli, le conte de fées s'arrête là. Il s'agit d'un conte de fées pour adultes, je dirai. Parce que les "fées" sont des êtres étranges qui, apparemment, ne pensent qu'à copuler...

Sous une apparence un peu austère, le roman commence par des retrouvailles légèrement gâchées par la rancune que le frère de Tara ressent envers elle. Les personnages sont justes, crédibles et si au départ, j'ai eu du mal à apprécier Tara, ou son ancien petit ami Richie ou encore Jack le fils de Peter (frère de Tara), par la suite, il se dégage une certaine chaleur de leurs relations, surtout lorsque les personnages se réconcilient petit à petit.

Mais ce qu'il y'a de plus intéressant dans ce roman, son originalité en quelque sorte, c'est que l'auteur y décrypte les contes traditionnels de plusieurs manières: d'abord du point de vue des adultes, mais aussi du point de vue d'adolescents, et ensuite du point de vue psychologique. Rien ne semble laissé au hasard, et tout paraît être un clin d'oeil réfléchi aux contes de fées dans ce roman, aussi bien les noms de famille "Larwood, Underwood", que dans les prénoms : Tara (il existe une légende avec une colline de Tara), Vivian, etc., mais aussi dans les symboles (la nature, les fleurs, le lac, le cheval blanc, etc.). Chaque chapitre s'ouvre sur de belles citations issues de romans, contes, pièces de théâtre ou vieux compte-rendus judiciaires, tous ayant à voir avec les contes de fées.

J'ai lu ce roman d'une traite, avec le sentiment de lire à la fois un bon thriller psychologique et en même temps un excellent drame familial et un conte fantastique, avec une légère touche de magie qui flotte dans l'air, comme suggérée, un peu comme chez Neil Gaiman. Et je le conseille à 100%, pour ce côté étrange et absurde qui pourtant nous fait comprendre que les contes sont importants, nécessaires, comme ancrés en nous et qu'ils signifient bien plus que de simples histoires, et qu'ils reflètent la condition humaine.

Ma note :  Style 4/5 Originalité 4/5 Intrigue 4/5 Emotions 4/5 = 16/20 ❤❤❤❤

Vous aimeriez également:

Commenter cet article