De soie et de sang - Xiaolong Qiu

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

De soie et de sang

 Xiaolong Qiu

Résumé:

Impossible d'étouffer l'affaire: la deuxième victime a été trouvée ce matin, en plein centre-ville. Même mise en scène que pour la première: robe de soie rouge, pieds nus, jupe relevée, pas de sous-vêtement. Le tueur signe son œuvre avec audace et la presse s'en régale. C'est ce qui inquiète l'inspecteur Chen : pour s'exposer si dangereusement, le coupable doit avoir un plan diabolique... (source: Babelio)

Parmi mon choix de polars pour se dépayser et pour voyager que j'ai achetés cet été, j'ai choisi De soie et de Sang de Xialong Qiu. Nous entrons là dans la Chine contemporaine, avec des téléphones portables et des ordinateurs, mais c'est aussi celle d'après Mao, celle où l'on s'appelle encore "camarade", celle où la censure est toujours aussi forte, celle où le poids des traditions et des corruptions n'ont pas encore disparu, celle où la culture occidentale n'a pas encore totalement percée le bouclier massif qui entoure la Chine telle une Cité Interdite.

D'ailleurs, ce qui est frappant à la lecture de ce polar peu orthodoxe, c'est qu'il m'a fallu quelques temps pour me dire "non cette histoire n'a pas lieu dans les années 50-60", elle a bien lieu de nos jours. Le décalage est tel et l'on parvient même à ressentir cette différence culturelle chez les personnages, dans leur comportement, dans leur manière d'aborder les situations du quotidien et l'enquête policière.

Ce que j'ai beaucoup apprécié sinon, c'est l'érudition et le sérieux de l'inspecteur Chen, qui pour fuir la pression et la peur de l'échec, s'engouffre dans la recherche et reprend des études universitaires afin d'entamer une thèse (dissertation en anglais) sur le roman chinois (et plus particulièrement les histoires d'amour). A travers ses recherches, il regagne peu à peu confiance en son propre travail et en l'humanité. Les cadavres qui pleuvent autour de lui ne sont plus de simples morceaux de chairs dénaturés. 

La façon qu'il a de comprendre l'histoire, la littérature, la science, la psychologie, c'est terriblement fascinant et je me suis laissée plonger dans cette Chine si étrange, si lointaine, mais si enrichissante. Je me suis précipitée sur un autre épisode de l'inspecteur Chen et je vous en dirai plus bientôt ! 

Ma note : Style Originalité Intrigue Emotions = ❤❤❤

Vous aimeriez aussi lire :

Publié dans romans, bookstagram

Commenter cet article