Le crime était signé - Lionel Olivier

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Le crime était signé

Lionel Olivier

Résumé:

À peine seize ans, cette gamine retrouvée nue, étranglée près du cimetière... Et ces pervers qui s'exhibent entre les tombes... Et ce fumier qui croit séquestrer l'innocence qu'il a perdue... Morte d'avoir trop ou mal aimé ? Des halls de banlieue, zones de non-droit, à la propriété somptueuse d'aristocrates au-dessus des lois, la Crim' est malmenée, impuissante à répondre au drame des parents ! Alors que l'ADN reste muet, un témoin "signe" une vérité singulièrement humaine... Auteur de plusieurs romans policiers, Lionel Olivier excelle à révéler les coulisses d'une enquête, à mettre en scène avec émotion les doutes des policiers comme l'énergie recouvrée du "36". (source : Babelio)

On est toujours attiré par les bandeaux alléchants "Prix du Quai des Orfèvres". Et là il s'agissait de la cuvée 2016. Appâtée par le pitch prometteur, je me suis jetée à corps perdu sur cet ouvrage de Lionel Olivier pour combler ma boulimie de lecture des vacances d'été. Et j'ai plutôt bien fait.

Dans l'ensemble, l'auteur nous livre un polar bien ficelé, standard et bien réussi qui nous offre également une plongée dans les coulisses du célèbre "36", mêlant un vocabulaire cocasse des flics du département et des intrigues à rebondissements.

Lionel Olivier nous fait aller de fausses pistes en fausses pistes, d'interrogatoires musclés en déconvenues. La vie au "36" quoi. Si la quatrième de couverture nous murmure qu'un témoin va dévoiler une terrible vérité, il ne faut pas non plus exagérer. Le titre, comme un rappel à la langue des sourds, est un peu éloigné de ce que le roman veut nous révéler. 

En effet, la fin est tout de même intéressante car le criminel n'est pas orthodoxe, mais néanmoins, ce roman reste assez plat malgré le "background" difficile de l'inspecteur qui mène l'enquête à la Crim', les personnages n'ont pas assez de profondeur et on tombe un peu dans l'ennui jusqu'au dénouement final.

Malgré tout, l'écriture de Lionel Olivier nous immerge dans une enquête tourmentée de La Crim' et on y croit, sans chichi et sans grandes envolées romanesques !

Ma note: Originalité 3/5 Style 3.5/5 Intrigue 4/5 Emotions 3.5/5 =  14/20 ❤ ❤

Vous aimeriez lire aussi:

Publié dans romans, bookstagram

Commenter cet article

Corentine 05/08/2017 10:35

J'ai abandonné ce livre au bout de quelques pages... Je ne me ferai plus avoir par ce prétendu prix du Quai des Orfèvres dont les livres sont, je trouve, vraiment médiocres... Je ne comprends pas trop l'intérêt de ce prix d'ailleurs...

Madame Tassa 07/08/2017 09:55

Ah je suis tout à fait d'accord, c'est le 3ème prix du Quai que je n'aime que moyennement. Trop de poncifs, on croirait ces romans faits uniquement pour le milieu et pas pour nous, simples lecteurs, pourtant avertis.