Patients - Grand Corps Malade

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Patients

Grand Corps Malade

Résumé:

Patients est le premier livre de Grand Corps Malade. Avec la plume poétique, drôle et incisive qu’on lui connaît, il livre le récit de son année de convalescence dans un centre de rééducation pour handicapés lourds. Il nous fait entrer dans ce monde méconnu qu'il découvre alors : l'immobilité totale, les soins quotidiens, les médecins et les infirmiers dont on est entièrement dépendant. Des histoires personnelles, émouvantes, parfois drôles, toujours instructives des autres patients qu’il côtoie. Avec ses camarades de chambrée, handicapés tout comme lui, il vit, le temps de cette renaissance en rééducation, des péripéties truculentes et cocasses, entre les rires et les larmes, qu’il nous raconte avec humour et beaucoup de générosité. Patients est une leçon de vie, et d’optimisme, pour chacun d’entre nous. Il y a une quinzaine d’années, en chahutant avec des amis, le jeune Fabien, pas encore vingt ans, fait un plongeon dans une piscine. Il heurte le fond du bassin, dont l’eau n’est pas assez profonde, et se déplace les vertèbres. Bien qu’on lui annonce qu’il restera probablement paralysé à vie, il retrouve peu à peu l’usage de ses jambes après une année de rééducation. (source: Babelio)

On ne peut pas décemment ne pas aimer un témoignage comme celui-ci, fait de fragments de mémoires. Fabien, Grand Corps Malade, nous raconte son expérience après son terrible accident, un accident stupide. Les médecins lui prédisent qu'il ne pourra plus marcher. Bien évidemment, on sait ce qu'il en est, son succès fulgurant en tant que poète/slammeur, mais on sait peu de choses sur cette lutte, ce combat qu'il a mené contre la paralysie et la dépression après un tel traumatisme.

Si l'on s'attendait à un roman aux accents mélodramatiques et larmoyants, que nenni, Grand Corps Malade, si vous connaissez déjà ses chansons, a tout d'un homme assez optimiste. Il voit la vie d'une certaine manière, et cela fait du bien qu'il partage cela avec nous. Et c'est ce que l'on ressent à cette lecture: un rayon d'optimisme qui traverse une centaine de pages contre cette fichue fatalité.

Je vous vois venir aussi: ah mais je ne vais pas lire un long poème avec des rimes, c'est barbant! Eh non, dans  ce témoignage Grand Corps Malade a délaissé les rimes et les acrostiches pour se concentrer sur l'essentiel de son séjour à l'hôpital. Et avec un oeil comme le sien, le récit respire le vécu. Il décrit formidablement bien les relations humaines dans un hôpital, et aussi ces états d'esprit d'errance, d'incertitude, d'angoisse. Il croque une série de portraits de patients, tous plus attendrissants les uns que les autres.

Certains ne voient pas d'issu à ce genre de situation, Grand Corps Malade, lui, a choisi les mots et la musique des mots et je ne peux que l'admirer encore plus pour cela.

Si ce roman ne fait pas beaucoup allusion à son slam, je vous conseille pourtant après cette lecture, de vous pencher sérieusement sur ses albums.

Ma note : Style 4/5 Originalité 4/5 Intrigue 3.5/5 Emotions 4/5 =15.5/20 ❤❤❤

Vous aimeriez également lire:

Publié dans romans, bookstagram

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article