Une mère - Alejandro Palomas

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Une mère

Alejandro Palomas

 

Résumé: Barcelone, 31 décembre : Amalia et son fils Fernando s’affairent en attendant leurs invités. En ce dîner de la Saint-Sylvestre, Amalia, 65 ans, va enfin réunir ceux qu’elle aime. Ses deux filles, Silvia et Emma ; Olga, la compagne d’Emma, et l’oncle Eduardo, tous seront là cette année. Un septième couvert est dressé, celui des absents. Chacun semble arriver avec beaucoup à dire, ou, au contraire, tout à cacher. Parviendront-ils à passer un dîner sans remous ? Entre excitation, tendresse et frictions, rien ne se passera comme prévu. Alejandro Palomas brosse avec humour le portrait d’une famille dont les travers font inévitablement écho à nos propres expériences, et celui d’une mère loufoque, optimiste, et infiniment attachante. Une mère profondément humaine, à qui il reste encore quelques leçons à transmettre à ses grands enfants : au cours de cette longue nuit, secrets, mensonges, non-dits et autres révélations familiales vont éclater. Prenez place à table. Vous allez être servi ! (source: Babelio)

Je remercie les éditions du Cherche Midi et Netgalley de m'avoir permis de lire ce roman, avec beaucoup de retard...

Je ne vais pas vous le cacher, lorsque j'ai commencé ce roman, il était déjà beaucoup diffusé sur les réseaux sociaux par l'éditeur avec des phrases attirantes et aguicheuses. Il y a une chose qui est certaine, c'est que les romans sur les mères, c'est un genre que j'aime beaucoup. Vous trouverez en bas de la page de mon billet de blog une liste de romans qui parlent des mamans.

Alors finalement, cet été je m'y suis mise. J'ai commencé le livre en me disant que je ne l'aimerais pas, qu'il allait forcément me décevoir... eh bien, non. Pourquoi avais-je pensé cela ?  Je l'ignore... Dès le début de l'histoire, nous suivons Fer, Fernando, le fils, qui passe le Nouvel An avec sa fratrie, ses soeurs, Emma (et sa compagne Olga) et Silvia, et sa mère Amalia, et son oncle Eduardo. Et d'emblée le narrateur nous explique que cette famille ne parvient jamais vraiment à communiquer sans les cris et les heurts. Alors certes, au départ j'ai pris cela pour un cliché, même si nous sommes en Espagne, que le sang chaud coule dans leurs veines. Plus j'avançais dans ma lecture, plus je voyais là une ode à la féminité, à la vieillesse, au célibat, au couple homosexuel, une ode à la solitude, une ode à la famille, à l'amour filial, tout cela transcrit dans une comédie burlesque aux mille couleurs.

Et puis je suis tombée littéralement amoureuse du narrateur Fernando et de son énorme chien, cadeau de son ex pour le larguer. Je suis tombée amoureuse de la maman Amalia qui n'a pas sa langue dans sa poche, qui dit parfois des énormités, comme toute maman, et qui protège coûte que coûte sa portée depuis que son mari, cet escroc, a décidé de partir. Je suis tombée sous le charme de Silvia, la soeur autoritaire, qui se plonge dans le travail pour oublier la réalité, son infertilité, et qui se moule dans le costume de mère pour sermonner la sienne qui fait n'importe quoi. Et j'ai tellement pleuré pour la petite soeur, Emma, qui a perdu sa petite amie Sara et qui ne parvient pas à en faire le deuil.

En fait, la galerie de personnages est croustillante, tendre et pleine de justesse. Je les ai tous adorés à un tel point que je n'ai pas pu retenir mes larmes à certains moments du récit. Ce roman contient des instants de catharsis intenses, comme au théâtre. Et c'est l'effet que cela m'a fait: c'est une pièce de théâtre, vivante, on suit le dîner du Nouvel An, entrecoupé d'intermèdes, de flash-backs généreux et chaleureux. J'ai pensé à des pièces de théâtre comme Le Prénom, des scènes de dîner familial ou entre amis dans les films aussi, ou à des films de Pedro Almodovar comme Volver ou encore à ceux de Woody Allen, déjantés.

Je ne peux que vous le conseiller, c'est un livre à lire, à offrir, et qui quand on le referme, une fois terminé, nous donne l'envie d'une grande respiration et d'un large sourire.

Ma note : Style 3.5/5 Originalité 4/5 Intrigue 4/5 Emotions 5/5 = 16.5/20 ❤❤❤❤

Vous aimeriez lire aussi:

Commenter cet article