Après la chute (Since We Fell) - Dennis Lehane

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Après la chute

Since We Fell

Dennis Lehane

Résumé:

Rachel Childs est une ancienne journaliste qui, après s’être effondrée devant les caméras de télévision, vit désormais comme une recluse. Pourtant, elle jouissait d’une situation idéale aux côtés d’un mari idéal. Jusqu’à ce qu’une rencontre fortuite lors d’une après-midi pluvieuse fasse voler en éclats sa vie, son mariage et toutes ses certitudes. Rattrapée par une conjuration de mensonges, de violence et de folie, Rachel devra trouver en elle-même des ressources insoupçonnées. À la fois déchirant, haletant, romantique et sophistiqué, Après la chute est un roman d’une grande finesse psychologique et d’une redoutable efficacité. C’est Dennis Lehane à son meilleur. (source: Babelio)

 

Merci au club de lecture de Léa Touch Book (Picabo River Book Club) de m'avoir permis cette lecture.

Malgré des critiques mitigées sur Goodreads et Babelio, je me suis lancée dans cette lecture avec entrain. Il faut dire que les thrillers et moi, on s'entend plutôt bien. Dennis Lehane avait su conquérir mon petit coeur de lectrice depuis longtemps, avec des Shutter Island et autre Gone Baby Gone, aux ambiances pleines de noirceurs et de désespoir. Ici, c'est très différent. Je m'attendais à être envoûtée dès les premières pages, or, les premières pages sont extrêmement déroutantes. On vous révèle un moment clé de l'histoire et vous devez faire avec tout en suivant le récit du personnage principal qui est une femme, Rachel Childs. De plus, ce moment crucial où Rachel perd les pédales en direct à la télévision met du temps à arriver! Vous serez prévenus !!

J'ai trouvé les personnages très réussis, que ce soit Rachel, sa mère, les personnages qu'elle rencontre ici et là pour retrouver son père, ou son futur mari Brian. On est très vite installé dans la tête d'une femme perdue entre la disparition inopinée d'une mère envahissante et l'inexistence d'un père. On s'aperçoit bien vite que Rachel est facilement manipulable et que les problèmes vont rapidement affluer dans sa vie...

La quête du père est extrêmement touchante même si elle s'arrête subrepticement sans réelle résolution lorsque Rachel trouve l'amour. La première partie du roman est peut-être un peu "lente" pour des lecteurs de thrillers habitués à un rythme effréné mais je ne me suis personnellement jamais ennuyée dans ce roman. L'auteur a tenu à construire la personnalité de Rachel, petit à petit, à travers les différentes étapes de sa vie, et l'on commence à comprendre que quelque chose cloche chez elle. Sa névrose ne faisant qu'empirer, les jours où tout semble aller mieux, elle développe une sorte de paranoïa et l'on en vient à se demander, nous, lecteurs, si Rachel n'éprouve pas à nouveau un symptôme de sa maladie mentale (agoraphobie, dépression, etc.). C'est le but du romancier je pense, de nous perdre dans les méandres de son cerveau tarabiscoté. A nous d'être manipulés.

Il n'en reste pas moins que Rachel est une héroïne très attachante, très intéressante, avec qui je me suis sentie proche dès le début de l'histoire et que j'ai comprise à 100% à chaque décision qu'elle prenait. Je me suis donc tout bonnement fait rouler dans la farine, comme elle, j'ai ressenti sa passion et son amour pour Brian, ses tristesses et ses peurs. Jusqu'à la fin j'étais enthousiasmée et je pensais sans cesse que ce thriller, peut-être un peu moins sombre que les précédents, serait également extrêmement bien adaptable à l'écran

A bout de souffle jusqu'à la fin, j'ai été légèrement surprise par la dernière page, je ne vais pas vous le cacher. J'ai donc relu la dernière page plusieurs fois et puis j'ai vite compris ce que l'auteur voulait dire même si, je pense que c'est exprimé assez maladroitement pour les dernières phrases d'un excellent thriller.

En bref, je le conseille même si c'est certainement l'un des thrillers les moins bien écrits de Dennis Lehane (écriture assez banale), je pense qu'en version originale, c'est autre chose (oui, Shutter Island en version anglaise c'est juste magnifique), surtout au niveau de la traduction des dernières pages justement (et en particulier la beauté du titre original "Since We Fell" et pour la dernière phrase du roman...)

Ma note: Style 3/5 Originalité 4/5 Intrigue 4.5/5 Emotions 5/5 = 16.5/20 ❤❤❤❤

Vous aimeriez lire aussi :

Publié dans bookstagram, romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Maeve 15/10/2017 19:47

C'est amusant parce que globalement on a les mêmes arguments, mais pas le même résultat ! J'aurais aimé être aussi enthousiaste que toi !
Bises,
Maeve