Minimaliste #1 Faire le vide/Faire le plein

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Bonjour

Je commence cette série d'articles car je ne parviens plus à poster beaucoup sur le blog. J'ai constaté que j'avais trop peu de temps pour écrire pour le plaisir. C'est triste et en même temps, je me dis que c'est un mal pour un bien puisque ma vie est en ce moment pleine et bien remplie. Je ne me sens pas pour autant "accomplie". Je me suis donc demandée ce qui n'allait pas dans ma vie actuellement en dehors de la santé vacillante.

En regardant ma vie, je me suis dit qu'elle n'était pas comme je voulais qu'elle soit. Qu'à cause d'une éducation "conventionnelle" je me suis laissée avoir par des schémas de vie stéréotypés et tout tracés. Or, la vie ça n'est pas ça. 

La vie ce sont des vides et des pleins.

Dans ma tête je me sens envahie de choses contradictoires et j'ai l'impression qu'une seule façon de vivre peut m'aider : une vie plus simple, plus minimaliste et plus écologique.

C'est dur à dire, dur à faire. 

Il y a des choses que j'ai arrêté naturellement de faire depuis un moment, depuis plus d'un an à vrai dire. Je n'y avais pas songé mais c'est un début vers cette étape du minimalisme non pas pour se punir, se sacrifier ou se préserver, C'est un art de vivre qu'il faut voir comme un plaisir, un recentrement vers soi, vers le monde et vers ce qui est important.

Voici ces choses que j'ai arrêtées de faire :

1. J'ai arrêté d'acheter frénétiquement des vêtements et des accessoires. L'année dernière j'ai du acheter 1 robe, 1 pantalon et 1 pull. Cette année un manteau, des t-shirts, 1 pull, 1 jeans et 1 short en jeans. Cette année je suis passée au 70% d'achats de vêtements d'occasion. 

2. J'ai arrêté d'acheter les derniers accessoires et gadgets de GEEK pour l'ordinateur, écouter de la musique, ma tablette graphique ou le téléphone. J'ai acheté mes derniers écouteurs en reconditionné par exemple. J'ai revendu 5 ou 6 accessoires et gadgets comme un bracelet électronique fitbit (quelle horreur quand on y pense!) pour le sport (que je ne pratique pas !). 

3. J'ai donné une soixantaine de livres cet été. J'ai arrêté de vouloir absolument tous les garder avec moi.

4. J'ai arrêté d'acheter des produits cosmétiques irrespectueux de l'environnement. Je ne vais plus 1 à 2 fois par mois chez Yves Rocher ou Sephora. C'est terminé. J'utilise des choses naturelles comme les éponges de konjak, les gants de coton lavables, les serviettes hygiéniques lavables, l'huile de coco, le bicarbonate de soude, les huiles essentielles, le savon de Marseille ou d'Alep, le vinaigre de cidre, l'huile d'amande ou de noisette, la fécule de pomme de terre ou la maïzena, les shampoings solides ou les savons solides, ...

5. J'ai arrêté de regarder des séries tv et des films. J'ai supprimé mon abonnement Netflix. Ce n'est pas que je trouvais ça nul, au contraire le contenu est bien trop intéressant et qualitatif. Et cela m'apportait trop de distraction. Je préfère regarder des contenus en replay, sur YouTube ou Vimeo ou écouter des podcasts. 

De fil en aiguille ce genre de petites choses font de belles économies et une vie moins encombrée.

Et vous? Partagez vos astuces minimalistes dans les commentaires.

Bonne journée.

Publié dans minimalisme, life, liste, lifestyle, edito

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Amélie 11/11/2017 12:22

Coucou ! En découvrant le Zéro Déchet et en cherchant d'autres informations, je suis tombée sur des articles/vidéos sur le minimalisme. Ça m'a fortement intrigué ! J'ai donc regardé plein de vidéos sur Youtube de personnes partageant leur expérience du Zéro Déchet et du minimalisme. Ça m'a amené à beaucoup réfléchir. Honnêtement je suis de plus en plus convaincue par tout ça ! Ça nous fait nous recentrer sur l'essentiel ! Je comptais justement faire un article là dessus prochainement ! Car oui, on n'a pas besoin de tous ces objets pour se sentir bien, au contraire ça nous étouffe et je dirais même qu'à long terme c'est anxiogène. Nous sommes trop une société basée sur la consommation. J'ai eu la chance d'être élevée dans une famille faisant attention à leurs dépenses. Mes parents m'ont toujours appris à me poser la question "est-ce que j'ai ai vraiment besoin ?" Ils avaient tendance à me faire attendre quand je voulais quelque chose pour voir si l'envie me passerait ou non. Et ils utilisaient l'argument : plus tu attends, mieux tu l'apprécieras, et je suis vraiment d'accord avec eux là dessus. Ils m'ont toujours appris la valeur de l'argent. Malheureusement en rentrant dans la vie active, premiers salaires etc... J'ai eu tendance à oublier tout ça et à faire des achats compulsifs. Je me suis rendue compte que je regrettais certains achats avec le recul. J'ai donc décidé de revoir mon mode de consommation et comme toi, naturellement en 3 ans j'ai commencé à appliquer des choses naturellement. J'ai appliqué les 1, 2 (même si j'avoue que certaines funko pop ou objets de collection me font encore envie), 4, le 5 malheureusement non, car je suis très branchée séries, c'est un grand plaisir dont je n'arrive pas à me défaire. J'essaie juste de me montrer plus raisonnable depuis 1 mois dans mes visionnages. Pour ce qui est des livres par contre j'ai du mal, je tiens absolument à conserver les livres que j'ai adoré naturellement par contre je revends les autres en principe ou je donne. Autrement là je vais déménager donc je me dis que c'est l'occasion de faire un grand tri et de me débarrasser de ce qui est "superflus". Bonne continuation ! J'ai hâte de découvrir tes prochains articles sur le sujet !

Madame Tassa 11/11/2017 17:38

Merci mille fois pour ton témoignage. J'ai l'impression de ressentir la même chose que toi même si ma maman me disait qu'il fallait savoir se faire plaisir, je cherche désormais à trouver des produits qui soient plus éthiques et qui soient vraiment utiles.
Je souhaite continuer ma série d'articles à ce sujet et je suis contente que cela te plaise!