Summer - Monica Sabolo (Sélection du Prix Roman des étudiants France Culture et Télérama 2017)

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Résumé :

Lors d’un pique-nique au bord du lac Léman, Summer, dix-neuf ans, disparaît. Elle laisse une dernière image : celle d’une jeune fille blonde courant dans les fougères, short en jean, longues jambes nues. Disparue dans le vent, dans les arbres, dans l’eau. Ou ailleurs ?

 

Encore une lecture pour le Prix du roman des étudiants France Culture et Télérama. Tellement fière d'être de la partie en tant que Jurée étudiante. Encore une histoire dramatique mais magnifique. J'ai été émue jusqu'à la moelle (si ça peut se dire haha) par cet excellent roman écrit par Monica Sabolo dont je ne connaissais pas l'écriture. Quelle belle découverte !

C'est un coup de coeur pour moi car ce roman est extrêmement bien écrit. Il est d'une poésie formidable et toutes les images et les métaphores sont d'une beauté sans pareil. La plume de l'auteure glisse sur le papier avec un naturel fou et plein d'un charme empli de nostalgie et de tristesse. Car le personnage principal, Benjamin, est en deuil. Il doit accepter la disparition de sa soeur, il y a de cela 25 ans. Mais où est-elle? A-t-elle simplement disparu ou est-elle morte ?

Chaque phrase de l'auteure nous fait sentir l'intangible, le mystère, la mélancolie. Benjamin, tourné vers le passé, aurait-il mis des oeillères pour oublier, escamoter des faits qui auraient perturbé le bon fonctionnement de son cocon familial ?

Je me suis totalement retrouvée dans ce roman fait de fragments de passé et de présent, dans la quête de Benjamin pour comprendre ce qu'il s'est vraiment passé et pourquoi lui n'avance pas. N'y arrive pas. Forcé de voir un psy, de prendre des médocs et du hashish...

Sabolo parvient d'une manière magistrale, à nous décrire cette adolescence tiraillée, entre grands bouleversements du corps et de l'esprit, entre déchirements familiaux et amours contrariés. Ce roman est fascinant car tout ce qu'il décrit semble juste et sans fausse note. Il n'y a pas ou très peu de suspense, pourtant l'on parvient à s'attacher à cette histoire, à ce récit tout en longueur, comme une brasse coulée en eaux troubles. Et les personnages aussi sont formidables, entre la maman qui paraît sauver les apparences, le père fasciné par sa fille, les amies de Summer, adulescentes, insouscientes, et le petit frère Benjamin, qui voit tout et en même temps, ne voit rien. Tout devient objet de mystère et de noirceur, un simple maillot de bain, un regard mal interprété, un aquarium, une chambre à la porte entrouverte... l'atmosphère oppressante est bien là à la façon d'un bon David Vann ou d'un thriller chargé de psychologie. 

Vous serez surpris par la fin, toute en tension et en suspense, en violence et en révélations. Si certains trouveront que le roman est lourd, lent et triste, pour ma part je l'ai trouvé beau, comme en apesanteur, et vrai. 

Cela va être dur de voter le 6 décembre pour le roman de l'année pour le Prix des étudiants France Culture et Télérama... 

Ma note finale : Style 4.5/5 Originalité 4/5 Intrigue 4/5 et Émotions 4/5 = 16.5/20

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article