Wonder - R.J. Palacio

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Résumé

Ne jugez pas un livre sur sa couverture. Ne jugez pas un garçon sur son apparence. « Je m’appelle August. Je ne me décrirai pas. Quoi que vous imaginiez, c’est sans doute pire. » Né avec une malformation faciale, August, dix ans, n’est jamais allé à l’école. Aujourd'hui, pour la première fois, ses parents l'envoient au collège… Pourra-t-il convaincre les élèves qu’il est comme eux ? RJ Palacio vit à New-York où elle travaille comme graphiste dans l'édition. Wonder est son premier roman. (Source : fnac)

Se procurer le livre ici !

Bon sang. Que me prend-il de lire un livre pareil ? En vérité je le voyais partout sur la blogosphère et sur Instagram #Bookstagram. Je me disais "ouais, ouais, ça doit être un truc jeunesse un peu niaiseux", ensuite j'ai lu quelques critiques et j'ai vu des booktubeurs en parler et je me suis dit "Encore un livre à la John Green!" Oui, parce que je suis la fille qui a lu "Nos étoiles contraires" sous la pression médiatique et qui ne s'en est jamais relevée... donc je pensais que 'Wonder' serait du même acabit. Eh bien je me suis un peu trompée. Ça y ressemble mais c'est très différent tout de même.

C'est un roman qui commence comme un joli roman jeunesse, le narrateur c'est August, il semble très sympathique et assez heureux. Pas tant que ça en fait. Plus il raconte sa petite vie, sa famille et ses hobbies, plus on découvre ses failles et on comprend que son visage, c'est plus qu'un fardeau, bien pire. Pourtant au sein du cercle familial il a pris de l'assurance. Il est intelligent et cultivé, il lit le Hobbit et il adore Star Wars. Mais un jour tout ça va changer évidemment. Parce qu'est venu le jour d'aller au collège. Enfin. Le collège, pour moi c'est un lointain souvenir qui fut souvent douloureux. On est souvent un plus stupides et sensibles avec la croissance et les hormones. Alors imaginez pour August... le voilà qui attire les regards, ou bien les repousse.

Mais August, c'est quelqu'un de fondamentalement bon et intelligent. Et surtout courageux. Et l'auteure grâce à ce roman prouve que l'on peut écrire sur un sujet horriblement triste et appitoyant tout en y ajoutant de l'humour, une bonne dose de bonne humeur, de tendresse et d'amitié. Car c'est un roman jeunesse sur l'amitié, sur le courage et la force de caractère, sur le pardon et l'acceptation de l'autre, sur la famille et les difficultés qu'elle peut traverser. Et ce qui est encore mieux chez l'auteure de 'Wonder', c'est qu'elle a trouvé le moyen de ne pas en faire l'apanage d'August seul. Oui, il a un visage déformé mais il ne va pas tout de même s'attribuer toutes les qualités du monde !

Alors pour pallier à cela, (le genre de défaut qu'on trouve dans les romans jeunesse), l'auteure multiplie les points de vue. Et l'on se retrouve à suivre tour à tour August, Jack l'ami, Olivia la soeur d'August, Miranda, Summer, ... et cela donne un souffle au roman, quelque chose de juste et de vrai. Avec cette justesse dans les phrases et cette plume qui jamais ne nous ennuient, R.J. Palacio touche notre corde sensible. Surtout lorsqu'il s'agit des moments passés dans la petite famille d'August et d'Olivia. On tombe sous le charme de Jack et de Summer et aussi du Directeur du collège M. Bocu.

Et la scolarité d'August traverse le roman comme une flèche. Une année initiatique qui semble bénéficier à presque tous dans le roman, qui les fait tous grandir et les rendre plus aimants et intelligents. Ce roman brille et fait briller mes yeux.

Ovation! Une petite merveille ancrée dans la réalité!

Note : Style 3.5/5 Originalité 4/5 Intrigue 5/5 Émotions 5/5 = 17.5/5 

Lien affilié pour Wonder

A lire également :

Publié dans romans, bookstagram

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article