La première fois où j'ai été deux - Bertrand Jullien Nogarède

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Résumé : Le jour où un certain Tom débarque au lycée de Karen, celle-ci voit son coeur ne faire qu'un tour et sa vie en est bouleversée.

🎇✨ WHAT IS LOVE ?


J'ai reçu ce roman de Bertrand Jullien Nogarède @julliennogarede paru chez @flammarionromans en service presse. Merci à eux.

Il existe bien un moment dans la vie où l'on croit mourir par amour. Où le coeur s'emballe tellement, qu'il ne fait plus la différence entre la Vie et l'Amour. Bertrand Jullien Nogarède signe un roman sur l'adolescence, qui sonne juste et qui se lit comme on lit une belle histoire. Sauf que ça n'est pas une histoire toute joyeuse qu'il nous propose.

D'abord il y a l'héroïne, Karen. Au départ j'ai cru que c'était un personnage masculin qui parlait à la première personne. Le ton était insolent, plein d'humour, de cynisme aussi. Vous savez ce rire jaune adolescent, quand on croit être si différent des autres et qu'on classe les gens dans des groupes "les pétasses", "les rebelles", "les intellos"... Ça n'est pas si simple et si explicite dans ce roman. Au contraire ! Les personnages sont très attachants. Jonathan, le meilleur ami à la mémoire fulgurante, Mélanie, la meilleure amie qui aime brûler la vie par les deux bouts mais plonge dans des phases dépressives, et puis il y a Tom, le nouveau, le British.

J'aime bien Karen, elle ne correspond à aucun stéréotype du personnage féminin. Elle est à la fois Elizabeth Bennet dans Orgueil et Préjugés, elle est aussi une jeune ado de son temps, intellectuelle, aux références littéraires sûres (vous les trouverez à la fin du roman!), c'est aussi une fille entre le garçon manqué et la solitaire pensive... Elle est tournée vers les autres, attirée par les gens un peu bizarres et surtout par cet étranger assis dans sa classe... Elle se découvre une âme romantique malgré tout.

La romance peut vous paraître une belle promesse, quelque peu naïve et surtout parfois dégoulinante, pourtant, c'est la plume de l'auteur qui rattrape le tout. Son écriture décrit avec justesse et avec beaucoup d'intelligence une période si compliquée dans la vie de jeunes ados. Entre les problèmes familiaux, les relations mère-enfant, le lycée, les séparations, le deuil, il nous fait passer par toutes les émotions. On a aussi l'impression de voyager en Angleterre à Londres avec le couple Karen et Tom, le Darcy du XXIe siècle.

Si je n'ai qu'une critique à faire : les parties "journal intime" m'ont ennuyée légèrement. Mais le roman a un souffle et il est très agréable de le lire. Page après page on oscille entre l'impertinence de l'adolescence et le moment où chacun réalise ce qu'il a accompli ou ce qui lui reste à accomplir et ça, c'est très beau.

C'est une réussite. Un conte de fées qui se termine dans la dure réalité. Face à la vie, malheureusement il y a les échecs, les déchirures, les colères, les déceptions... la perte des êtres chers aussi. 

Parmi les rifs de rock, les baisers enflammés, vous trouverez la délicatesse et la douceur.

Publié dans bookstagram, romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Minimouthlit 16/06/2018 19:19

J'ai vraiment hâte de tomber dessus en magasin ! Il me tente beaucoup