Critique de film : Love, Simon

Publié le par Madame Tassa

Film : Love, Simon

Film : Love, Simon

Résumé :

Date de sortie 27 juin 2018 (1h 49min) De Greg Berlanti Avec Nick Robinson, Jennifer Garner, Josh Duhamel ...

On mérite tous une première grande histoire d’amour. Pourtant pour le jeune Simon, c’est compliqué. Il a une vie normale, dans une famille qu’il adore, et est entouré d’amis extraordinaires, mais il garde pour lui un grand secret : personne ne sait qu’il est gay et il ne connaît pas l’identité de son premier coup de coeur, avec qui il communique en ligne. Alors que son secret est menacé d’être révélé, la vie de Simon bascule dans une aventure aussi drôle que bouleversante... Ses amis prendront alors une place essentielle pour l’aider à changer sa vie et découvrir le premier amour.

@tassadanslesmyriades

_____________

Du roman que je n'ai pas lu Moi, Simon, 16 ans, Homo Sapiens de Becky Albertalli, édité en 2015, je viens de voir l'adaptation cinématographique. J'ai 27 ans et je ne suis plus une ado et pourtant : j'ai adoré ce film plein d'hormones, de problèmes d'amour de jeunesse mais surtout un film empli de cette question d'identité que tous les ados se posent à un moment de leur vie : qui sommes-nous ? Nous sommes nous. Nous ne voulons pas être la société. Comme les autres. C'est la seule époque de votre vie où la rébellion était légitime et nécessaire, même si vous avez été un ado sage et bien rangé, vous connaissez ces sentiments égratignés et ces incertitudes. 

Le film que je viens de voir est une source d'émotions. Il est extrêmement convenu, attendu et cousu de fils blancs. Et pourtant pas tant que ça : citez moi les 10 derniers films que vous avez vus sur le sujet de l'homosexualité ? Par contre si je vous demande : citez moi 10 films sur l'amitié et l'amour : aaah là tout de suite ça se bouscule au portillon !

Ce film a remué en moi quelque chose de très profond et d'intense. J'ai trouvé les acteurs magnifiques et bien choisis. Les parents avec Jennifer Garner et Josh Duhamel en BCBG, la petite soeur parfaite et passionnée, les amis, tous différents et si conscients les uns des autres qu'ils en finissent aveugles et sourds.

Le film, comme le livre, je pense, joue sur une mécanique extrêmement intéressante : à chaque fois que l'on vous donne une piste au sujet du mystérieux correspondant de Simon, il n'est pas véritablement celui que vous pensez. Mais attention, le scénario est sensible aussi aux histoires des autres et les sous-intrigues deviennent aussi des faux semblants et des fausses pistes. Une minute, vous avez vraiment pensé que A. aller tomber amoureuse de M.?

Je me revois regarder des films d'ados de mon époque. Et pleurer comme une fontaine devant mon écran. Eh bien, il s'est passé la même chose ce soir. Mais en mieux. 

Les comédies romantiques sont toujours le point fort des producteurs hollywoodiens. Vous y verrez passer tous les poncifs du genre : le lycée, l'ambiance comédie musicale parfois, la famille bien comme il faut, la prof dévouée et déjantée et le directeur/doyen complètement ringard, vous verrez les bad boys, les filles superficielles, enfin bref, tout ce que je n'avais pas envie de revoir je l'ai revu et avec grand plaisir.

Certes il n'y a aucune originalité cinématographique dans ce genre (aucun mouvement de caméra un peu osé, aucun plan discutable tout est lisse et académique) même si le scénario est bien ficelé et que les acteurs ne surjouent pas, pourtant c'est du point de vue émotionnel qu'il faut comprendre l'impact de ce phénomène littéraire.

A voir absolument ! 

Publié dans cinema, cinéma

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article