Le goût de l'archive d'Arlette Farge

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

"Le goût de l'archive" d'Arlette Farge chiné à la Vieille Bourse de Lille. Un COUP DE COEUR 💙 :

Dans "Le goût de l'archive" d'Arlette Farge, l'historienne vous invite à comprendre le métier d'archiviste et d'historienne. Nous nous immisçons dans les travées d'une salle des archives, dans le chaos des cartons, dans le silence éclatant des salles de lecture. Vous lirez avec elle les archives de la police du XVIIIe siècle. Vous apprendrez à prendre de la distance tout en étant passionnée par votre sujet. Vous apprendrez la patience, les longs moments d'attente, d'ennui, de répétitions, de banalités et soudain de découvertes.

Avec Arlette Farge vous saurez que l'Histoire s'écrit mais que les archives révèlent ce qui fut dit, de manière transformée et qu'il faut tenir compte de ces blancs, de ces vides, de toutes les incertitudes autour d'un document d'archive. .

J'adore cet essai. Il parle de ma passion pour l'histoire, pour l'écriture, pour la lecture. Il nous dit l'importance de la recherche, de la conservation du patrimoine, de cette urgence de se rappeler et de se remémorer. Cet essai est fascinant, si bien écrit, de l'étoffe des grands classiques et que tout historien doit lire.

L'histoire doit porter un regard critique sur les sociétés du passé et sur celle du présent. Elle est perpétuellement en mouvement. Se réinventant. Se cherchant toujours parfois dans une quête vaine et frustrante..

Parce que oui, la recherche c'est parfois l'énervement et l'agacement puis l'ennui et la déroute. C'est envisager les moindres étrangères et bizarreries. C'est s'installer dans un état d'esprit à la fois détaché et attaché. 

Je n'ai jamais autant ressenti en moi cette formidable passion de l'histoire matérielle et immatérielle. Je suis si heureuse et si fière de m'inscrire peu à peu dans la lignée des ces femmes et hommes de l'ombre qui pendant des heures et des heures retranscrivent, analysent et interprètent des textes anciens.

À LIRE ABSOLUMENT chez @editionspoints

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article