Le stress de la rentrée ?

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Coucou !

Cette année c'est drôle je n'ai pas de rentrée officielle puisque je suis en année de report de stage après l'obtention du CAPES en 2018 et que je prépare chez moi l'agrégation d'histoire. Pourtant, j'ai ce pincement au coeur, ce petit stress de la rentrée, dû à un planning déjà serré. C'est une course de longue haleine, m'a-t-on dit, un marathon qu'il faut courir avec sérénité et en croyant en ce que l'on entreprend.

Malgré tout, à chaque rentrée son lot de paperasse, et ce pour tout le monde, que ce soit la réinscription à la salle de gym, le dossier à envoyer à la caf, le renouvellement de ma carte de bibliothèque ou de transport, ou les impôts... on y passe tous. Et lorsque vient la rentrée de septembre, ce moment que j'ai toujours adoré, en sadomasochiste optimiste que je suis, je me fixe toujours des objectifs stupides et trop hauts.

Je me suis résolue à suivre quelques cours magistraux en auditrice libre, à aller plus souvent à la bibliothèque, au yoga et aux pilates et aussi de temps en temps à Paris à des conférences. Oui, sauf qu'à mes yeux tout semble si loin et inaccessible. Je voudrais tout faire mais je sais bien que faire des démarches auprès de la mission handicap me saoule au plus haut point même s'ils me connaissent bien là-bas depuis 8 ans... même si je sais aussi bien qu'au retour après 2h à étudier en bibliothèque, marcher puis prendre le tramway m'épuisera. Je sais d'avance que suivre 4h de cours magistraux dès 9h du matin après un micro trajet en voiture me clouera de douleurs pendant au moins 24h après. Je sais encore plus qu'un trajet en TGV à Paris et un tour dans une bibliothèque ou en séminaire me fera pleurer de douleurs et de fatigue. C'est bien simple, chaque fois que je décide d'aller dans un magasin comme à une librairie, j'y vais fringante et heureuse, déterminée on va dire. Et puis vient le moment terrible où ma résistance physique s'effrite. Une à une mes articulations crient de douleur. Et lorsque je marche sur le chemin du retour, littéralement je pleure, dans ma tête oui certes, mais je hurle contre cette injustice d'avoir un corps normal, de tenir debout, qui fonctionne et qui marche, mais qui depuis mes 12 ans semble s'être abîmé et fatigué comme chez une mamie usée de 90 ans.

NE PAS SE LAISSER SUBMERGER. RESPIRER. CROIRE EN SOI.

Alors cette année, comme je n'ai pas de rentrée officiellement, que je prépare mon année comme je l'entends avec des groupes de travail à distance, je me dois de respecter mon rythme et d'accepter mon handicap. Partisan du tant pis ? Restons optimistes. Et vous tous qui avez une rentrée, soyez-en heureux, souriez. Profitez de la vie et de votre liberté de mouvement.


Et si comme moi vous avez un handicap, finalement le plus simple c'est de ne pas se fixer des milliers d'objectifs mais seulement un seul (ce que je ne fais jamais hein puisque je n'ai pas confiance en moi). Pour moi ce sera : obtenir l'agrégation d'histoire ou au moins l'admissibilité aux oraux.

Un seul objectif c'est bien suffisant et cela permet de se créer à soi seul un parcours adapté sans attendre l'aide des autres, sans culpabiliser (bien sûr il faut accepter d'être aidé !). Je dis juste qu'un but terre à terre et réalisable en solitaire peut ouvrir des tas de portes et vous faire mûrir sans que des tas de paramètres s'accumulent comme : que faire quand mes enfants rentrent à 17h? Je n'aurai pas le temps ! Que faire avec un job le weekend ? Je n'aurai pas assez d'argent ! Que faire avec un emploi du temps aussi serré ? Je ne pourrais jamais étudier seule le soir !

Donnez-vous un seul grand objectif, un seul fleuve d'où découleront tous les autres petites rivières. Des idées d'objectifs ?

1. Écrire une nouvelle / roman
2. Économiser Et planifier un voyage de 15 jours à l'étranger
3. Manger sain et augmenter son niveau de médiation / yoga
4. Prendre des cours d'éloquence / de théâtre
5. Tenir un blog
6. Créer un site web sur ta passion
7. Vendre mes créations
8. Apprendre une langue nouvelle
9. Rénover / redécorer ma maison
10. Aider des jeunes en situation d'exclusion dans une association
11. Parrainer des jeunes / aider des enfants en difficulté scolaire
12. Prendre des cours de piano / chant
13. Voyager seul


14. Lire plus de livres
15. Restituer l'arbre généalogique de la famille
16. Peindre et dessiner dans l'objectif de s'améliorer ou d'exposer
17. Prendre un animal dans un refuge et l'aimer plus que tout
18. Construire la cabane de vos rêves à vos enfants
19. Tenir une correspondance régulière avec un être cher
20. Se mettre au vert et cultiver un potager

À vos objectifs !

Publié dans liste, life, edito, lifestyle

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article