Historical Facts #2 / Les chroniques historiques #2

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

HISTORICAL FACTS 📃Les chroniques historiques📌 #2

Suite à vos messages, et je vous en remercie, je vais poster des chroniques historiques. Il en existe déjà sur ce blog unefrancaisedanslalune.fr (rubrique: chroniques historiques). Celles-ci seront aussi ensuite répertoriées sur le blog.

Chronique originale sur Instagram, à consulter ici.

🇫🇷 Voici le portrait de Marie-Jeanne L'Héritier (sur le portrait), nièce de Charles Perrault, proche de Mme de Scudéry. Entre les XVIIe,XVIIIe siècles, cette dernière a traduit les "Héroïdes" d'Ovide. Selon les travaux de recherche d'Océane Puche, ne serait-ce pas une voie/voix d'une certaine pensée féminisme, ce qu'elle appelle "Proto-féminisme"? Dans cette traduction d'Ovide on retrouve des lettres fictives dans lesquelles Pénélope s'adresse à Ulysse, Didon s'adresse à Énée, Médée parle à Jason, et Ariane à Thésée. Ces épîtres parlent donc du statut des femmes dans la société. La traductrice corrige et insiste sur des femmes dénuées des vices avec lesquels les hommes (dont Ovide) les ont étiquetées, par l'utilisation de termes différents. Ainsi Pénélope n'est plus soupçonnée d'adultère mais Ulysse oui, Phèdre n'est plus coupable d'inceste ou de passion adultère mais d'un "effroyable emportement" et Thésée est le véritable coupable, etc. La valorisation des voix féminines sans la morale qui les accompagne d'habitude est très rare.

🇬🇧 Here is the portrait of Marie-Jeanne L'Héritier, niece of Charles Perrault, close to Mrs de Scudéry. Between the 17th and 18th centuries, the latter translated Ovid's "Heroids". According to Océane Puche's research, one has to wonder if this translation would not be a way/voice of a certain feminist thought, what she calls "Proto-feminism". This is the translation of the fictitious letters in which Penelope addresses Ulysses, Dido addresses Aeneas, Medea speaks to Jason, and Arians to Theseus. These epistles therefore speak of the status of women in society. The translator corrects and insists on women deprived of the vices with which men (including Ovid) labeled them by the use of different terms. e.g. : Thus Penelope is no longer suspected of adultery but Ulysses is. The valorization of female voices without the morality that usually accompanies them is very rare.

___

Sources :

Portrait : https://en.wikipedia.org/wiki/Marie-Jeanne_L%27Héritier#/media/File:Mlle_L%27Héritier.jpg

PUCHE, Océane, https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-01528011/document

Publié dans histoire, féminisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article