Idiss de Robert Badinter

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Idiss

Robert Badinter

2018

In english : Idiss is the real story of the author's grandmother, a Jewish woman coming to Paris, running away from poverty and sadness, only to discover she will have to survive two world wars and the growing antisemitism brought by a German called Hitler.

________________

Résumé : J'ai écrit ce livre en hommage à ma grand-mère maternelle, Idiss. Il ne prétend être ni une biographie, ni une étude de la condition des immigrés juifs de l'Empire russe venus à Paris avant 1914. Il est simplement le récit d'une destinée singulière à laquelle jai souvent rêvé. Puisse-t-il être aussi, au-delà du temps écoulé, un témoignage d'amour de son petit-fils. R.B.

________________

227 pages. 227 pages de terreur. Mais 227 pages d'un portrait magnifique, tendre, émouvant, captivant.

Merci aux éditions @editionsfayard qui m'ont permis cette lecture sur le fil du rasoir. Construit entre témoignage nourri d'archives, témoignage très personnel et autobiographique, et témoignage universel pour la mémoire des Juifs, "Idiss" a su profondément toucher mon coeur. On retrouve chez Robert Badinter une sorte de distance, peut-être même une certaine pudeur qui pourrait être prise pour de la froideur, mais j'ai apprécié trouver chez lui les souvenirs de son enfance, et la présence de sa grand-mère si bienveillante. A travers le portrait d'une femme forte et qui veut tenir son destin par les rênes, Badinter relie petite et grande histoire. D'ailleurs le récit tient son suspense de la chronologie bien entendu. Vivre les deux guerres, c'est la malchance du siècle. Pourtant, cette famille s'en sort grandissante, fière, tandis que Hitler veut détruire les Juifs là-bas, en Allemagne. Terrifiante, la fin m'a émue aux larmes.

J'ai été encore plus passionnée par les photographies en noir et blanc. La carte d'identité d'Idiss marquée du tampon "juive" m'a encore fait bondir d'horreur même si ce n'est pas le premier livre que je lis à ce sujet. Alors je vous le conseille. Surtout si vous êtes trop sensibles comme moi à ce genre de récit, ici beaucoup moins de pathos que dans les autres témoignages, sauf la dernière page car Badinter nous livre une histoire lumineuse et pleine de tendresse.

Il vous intéresse ?

Merci à Fayard de m'avoir envoyé gracieusement ce livre !

 

Publié dans romans, bookstagram, histoire

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article