Une prière à la mer de Khaled Hosseini

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Une prière à la mer

 Khaled Hosseini

Se souvenir

Ne pas fermer les yeux

Ouvrir ses yeux

Dans ce livre un père raconte à son fils les souvenirs de Homs quand la ville était belle et flamboyante, grouillante de monde dans les marchés, de senteurs d'épices et de tolérance religieuse et de champs de fleurs. Mais la ville n'est plus. Détruite sous les mitrailleuses, les bombes et la violence aveugle des hommes.

Moi-même j'ai été adoptée par notre belle France parce que mes parents trouvaient insupportables de voir tous ces "boat people" et ces enfants de la guerre, orphelins khmers, dans le malheur et le désespoir, sans toit ni personne. Nous sommes tous des êtres humains, des êtres du monde. Quand ce malheur vient frapper à votre porte, les frontières n'existent plus et il faut juste tendre la main. Tant pis pour les rageux qui sont si nombreux sur Facebook par exemple.

Je tenais donc à vous parler de ce livre "Une prière à la mer". Petit livre écrit par Khaled Hosseini avec les dessins magnifiques de Dan Williams, il m'a émue aux larmes. C'est un cri. Un appel. Un hurlement contre le bruit chaotique des vagues, contre la cruauté humaine, contre l'inhumanité de certains, l'intolérance des autres et pire encore ceux qui nient le malheur des autres et de ce qui leur est étranger.

Khaled Hosseini a dit : 《C'est une erreur d'affirmer que l'ont peut enterrer le passé : il s'accroche tant et si bien qu'il remonte à la surface.》 dans "Les Cerfs-volants de Kaboul" et aussi 《Vous savez, il y des choses que je peux vous enseigner. D'autres que vous apprendrez dans les livres. Et il y en a, ma foi, qu'on ne peut que voir et ressentir.》dans "Mille soleils splendides"

Si je vous en parle, en même temps que de nombreux autres bookstagrameurs et blogueurs, c'est qu'il ne faut pas rester immobile face au malheur des migrants et des réfugiés. Syriens, Irakiens, Afghans, tous. Le livre a été écrit en hommage au petit Alan Kurdi, petit syrien plein de rêves qui s'était noyé dans la mer Méditerranée en 2015. 4176 autres migrants périrent à leur tour après lui et avant lui combien d'autres ?

Les bénéfices de l'auteur  et de l'éditeur serviront pour défendre les droits des réfugiés à la dignité humaine. Illustrations magnifiques entre aquarelles réalistes et rêveries cauchemardesques, de Dan Williams. 💙🌊 Le livre coûte 12€ . Bénéfices reversés à La Cimade pour les droits des réfugiés à la dignité humaine et à l'association de Khaled Hosseini. 

Merci à Albin Michel pour cette intiative et ce service presse !

 

Publié dans romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

La Romancerie de Romy 29/04/2019 19:03

Belle chronique, appel émouvant doté d'une force intense, puisse l'humanité l'entendre ...

Madame Tassa 02/05/2019 19:09

Oui, merci pour ce joli commentaire <3