Une histoire de la forêt de Martine Chalvet

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

Une histoire de la forêt

de Martine Chalvet 

Résumé :

Mystérieuse, ancestrale, sauvage ou à conquérir, la forêt fascine, effraie, attise la convoitise. La civilisation s’est construite contre, à côté mais aussi avec ces espaces largement inconnus et étranges. Lieu d’exil, de refuge et spiritualité, terrain de chasse et de jeux, la forêt nourrit l’imaginaire. Dans le même temps, réserve de matières premières et de ressources énergétiques, les bois ont permis à la population européenne de vivre et de survivre. Martine Chalvet embrasse le temps long, de la Gaule « chevelue » des Celtes aux protestations écologiques actuelles. Elle analyse les différentes facettes des paysages forestiers, mais aussi les logiques multiples et concurrentes qui se sont affrontées autour de la possession, de la domestication et de l’exploitation des territoires boisés, enjeu économique et stratégique, source de revenus vitaux pour les uns et symbole de richesse foncière pour les autres. Ce livre restitue l'histoire de la forêt, sa grandeur comme les menaces qui pèsent sur elle. Maître de conférences à l’université Aix-Marseille, Martine Chalvet est spécialiste d’histoire des représentations, notamment de l’histoire de l’environnement, de la forêt, des paysages. (source : éditions du Seuil)

En lisant cet essai pour mes recherches il y a un moment, je me suis plongée dans l'histoire des forêts. Martine Chalvet, historienne de l'environnement y parle naturellement des forêts françaises, mais pas que.

On y découvre l'univers foisonnant d'arbres, touffus et denses, de la protohistoire, aux premières explorations de domaines forestiers à la fin du Moyen Âge jusqu'à l'extinction de grandes forêts de nos jours. Aujourd'hui il existe moins de 1% de forêts primaires en Europe, mais les États ont pris conscience du danger et ont créé des protections, des zones protégées aux parcs nationaux par exemple.

Avec un vocabulaire simple et compréhensible, Martine Chalvet explique les enjeux économiques du bois, sa force symbolique a été décuplée par son utilité dans tous les domaines de la vie quotidienne. Après l'ère industrielle et l'ère du plastique, on aurait pu penser que la nécessité de couper du bois reculerait mais ça n'est pas le cas, pourtant le bois de chauffe nous est moins commun aujourd'hui qu'avant le 19e siècle.

L'essai est découpé en plusieurs chapitres à la fois thématiques et chronologiques avec notamment "du sauvage au civilisé", "le temps du déboisement", jusqu'aux forêts mises sous cloche de nos jours et la prise de conscience écologiste.

A l'inverse des essais que j'ai lus à ce sujet on ne lit pas ici un texte sur la biologie de la forêt, ni une apologie de l'écologie, ni un discours politique ou philosophique mais bien un livre d'histoire, intelligible et intelligent.

Paru chez @editionsduseuil en 2011

Bonne lecture à tous ❤🍃

 

Publié dans Essais, histoire, bookstagram

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article