L'aveuglement (Blindness) de José Saramago

Publié le par Madame Tassa

L'aveuglement

José Saramago

H E L L O | Coup de cœur ❤ "Blindness" - "L'Aveuglement" - "Ensaio sobre a Cegueira" (1995) - José Saramago.
___
Incredible biblical parable and great metaphor of our materialistic and sensitive existence.
___

Résumé : Un homme devient soudainement aveugle. C'est le début d'une épidémie qui se propage à une vitesse fulgurante à travers tout le pays. Mis en quarantaine, privés de tout repère, les hordes d'aveugles tentent de survivre à n'importe quel prix. Seule une femme n'a pas été frappée par la " blancheur lumineuse ". Saura-t-elle les guider hors de ces ténèbres désertées par l'humanité ?

___

COUP DE COEUR

Mon avis :《Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient point voient, et que ceux qui voient deviennent aveugles.》-Jean 9:39

Voilà ce à quoi me fait penser cette œuvre de Saramago. Pas que je connaisse particulièrement bien la Bible, mais j'ai pourtant ressenti d'instinct que l'auteur nous amenait vers cette vision de l'humanité. Cette grande parabole biblique n'a pourtant rien de religieux dans ce livre. Nous suivons des aveugles mis en quarantaine dans d'horribles conditions. Une seule femme n'a pas été "contaminée" par cet aveuglement. Elle va devenir le guide du petit groupe de survivants.

Car oui c'est bien un roman de survie, de type "apocalypse" même, que nous propose le romancier. J'y ai retrouvé quelque chose de la froideur chirurgicale et de l'atmosphère oppressante et sombre de Cormac McCarthy. Pourtant Saramago est plus généreux dans son écriture. Une écriture plus ronde mais brute et sauvage quand il le faut, métaphorique et poétique si nécessaire. Le style se construit autour de cet événement, en un bloc de phrases mises les unes derrière les autres, comme les aveugles qui se tiennent la main pour ne pas se perdre et rester groupés.

Cette cécité soudaine est racontée d'un point de vue omniscient même si la plupart du temps, c'est la femme qui voit dont nous adoptons le regard. Le vocabulaire de Saramago est riche et nous passons par tous les sens pour comprendre l'expérience de ces protagonistes désespérés.

Dans le chaos, l'horreur et la misère, l'abandon, les aveugles vont finir par découvrir le vrai visage des hommes.

Dans ce livre, l'auteur philosophe nous propose la symbolique de l'aveuglement pour parler de l'humanité et de l'existence, du matérialisme et du sens de la vie. Il n'y a pas de grosses ficelles ni d'intrigues qui se voudraient racoleuses. Ici nous sommes dans un vrai petit chef-d'oeuvre romanesque où les êtres sont ramenés à l'essentiel, le dénuement, la nudité même.

Profond.

A lire !!

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article