Neige de mai de Paul Renier

Publié le par Madame Tassa

@tassadanslesmyriades

@tassadanslesmyriades

H E L L O | 🌻 "Neige de mai" de Paul Renier.

Résumé : Un soir Adrien rencontre Estelle,...mais elle finit par disparaître. Adrien n'aura de cesse de la retrouver.

Qu'est-ce qui peut séparer les êtres au point de non retour ? Et qu'est-ce qui peut les lier pour toujours ? Il y a peu le roman de Rufin sur le thème de l'amour/séparation m'avait déçue mais ici avec Paul Renier j'ai été conquise.

Cette histoire tragique est sublimée par une écriture poétique et toujours juste. Un roman lumineux qui est parvenu à exprimer toutes les émotions, du rire aux larmes.

On ressent la colère, le reniement, la frustration des personnages. On y sent aussi le courage dans la brusque survenance de la maladie. Il n'y a pas d'exagération, de trop-plein, il y a juste abondance d'amour qui finit en détestation. La maladie va-t-elle l'emporter sur les esprits ?

Ce roman splendide n'a pas son pareil pour installer le caractère des personnages dont les traits m'ont paru cent fois crédibles et incroyablement réalistes malgré la mélancolie et le lyrisme qui se dégagent des pages de l'ouvrage écrit à la manière d'un recueil de poèmes avec pourtant bien un début et une fin.

Je préviens d'ailleurs le lecteur, car ce roman magnifique parle de dépression, de HP, de TS et de maladie mentale. Si je le dis ainsi c'est qu'il m'a émue et touchée, même fendu l'âme, me rappelant sans cesse des moments passés et vécus. C'est donc que le romancier nous amène à ressentir les élans du cœur du narrateur et l'esprit tortueux d'Estelle. Cette femme lumière qui un jour ne s'est plus levée que pour pleurer.

 C'est un roman d'amour. Peut-être l'un des plus beaux que j'aie jamais lus. Phrases sensuelles, passionnées, Amour flamboyant. Quand les maux arrivent, les personnages se flétrissent mais luttent. 《La vague prend naissance. Le creux prélude le déferlement.》

Les crises s'enchaînent dans le couple. On voudra connaître le dénouement de cette relation, on tourne les pages assaillis par la même douleur qu'est la leur. Il y décrit des choses du 《Quotidien figé. Sourire givré. Révolu.》, avec simplicité, ravagé par les doutes et la maladie. Tout comme il peint le langage des corps et j'ai trouvé cette peinture si juste si sensible que j'étais au bord des larmes à chaque page : 《Attiré à toi comme un ressac. Impossible de me détacher. Ta peau contre la mienne. Ma main sur ta douceur. Insatiable.》

Il n'y a rien de plus injuste que la maladie quelle qu'elle soit. Elle vient déchirer les cœurs de proches autant que le nôtre et cela se comprend si aisément dans le roman de Paul Renier que je devrais le faire lire à mon entourage ♡

Pêle-mêle voici quelques citations même si j'aurais aimé mettre toutes les phrases tant elles sont belles :

《Dans la lumière ruisselante de l'été, le plaisir épars me laisse harassé, stupide et euphorique. Tu es là, je suis là et c'est suffisant.》

《Je suis là, fermé, minéral. Je résiste à leur présence. Un caillou obstiné. Je les laisse parler, je reste poli. Je communique encore, mais tout se ferme en moi.》

 . 《Tu te consumes, tu te dépouilles, tu t'épures jusqu'à n'être plus qu'un noyau de douleur.》

. 《Tout s'effiloche . Franges de conversations. Franges de toi-même. Je sens l'amour que je te porte s'élimer sur l'arête tranchante de la maladie.》

Merci @renier.paul pour ce livre sublime et plein d'espoir. .

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article