Escapade estivale : Golfe du Morbihan et Île aux Moines

Publié le par Madame Tassa

Bonsoir à toutes et à tous,

Je vous retrouve aujourd'hui dans cet article (ça faisait longtemps !), pour le 1er article d'une série autour de la Normandie et de la Bretagne. Nous partons en mer pour découvrir le Golfe du Morbihan. Comme j'ai beaucoup de photographies, je les poste ici dans l'ordre avec quelques commentaires. J'espère que cela vous plaira.

En arrivant en Bretagne, nous connaissions déjà la Côte d'Émeraude, Saint-Malo, Dinan, Dinard, Vannes, le Mont Saint-Michel (euh oups? Ce n'est pas breton mais chut, il vaut mieux ne pas le dire!). Nous mourions d'envie de découvrir le Golfe du Morbihan. Le tour en bateau semblait donc essentiel. Nous avons choisi la Compagnie du Golfe. C'est une balade de 2h à l'allée et 45min au retour avec une ou deux escales sur les îles au choix. C'est un peu onéreux mais si vous suivez mon article jusqu'au bout vous verrez qu'on peut ne rien acheter sur l'île autre que le billet pour ce fameux passage sur le bateau. Nous embarquons ainsi sur un de ces pontons d'embarcadères ci-dessus.

Je suis très sujette au mal de mer, rien que le fait de voir l'eau avancer avec le courant me laisse parfois avec des hauts-le-coeur. Nous faisons la traversée avec Lyra, notre petite chienne Yorkshire. Cette dernière est habituée à barouder ici et là et a déjà fait du canoë-kayak deux fois. Il y avait donc fort à parier qu'elle n'aurait pas le mal de mer. Par précaution, elle et moi nous avons fait une cure de gingembre au repas du matin.

Le passage de Lyra sur le bateau s'est fait sans accro et surtout gratuitement ! Elle était impressionnée par un vent assez fort mais chaud. Il faisait en effet très lourd et humide. Le temps était gris mais si vous voulez voir la vraie Bretagne et l'eau vert émeraude : c'est bien ici qu'il faut venir et ne pas se plaindre du temps qu'il fait comme la plupart des passagers avec nous !!

Ce ne sont pas quelques nuages menaçants qui vont nous gâcher notre trajet. Au contraire, le golfe du Morbihan (Morbihan signifie petite mer en breton) est bien protégé et bénéficie d'un micro-climat. Ce dernier nous a bien épargnés : pas de pluie ni à l'aller ni au retour sur le bateau. Nous nous sommes mis à la proue à l'aller, en extérieur, et puis à l'étage, au retour. Être à la proue fait que vous prenez tous les vents en pleine figure, et nous adorons ça ! Être sur le toit fait que vous risquez de cramer s'il fait soleil. La Compagnie du Golfe navigue lentement et on peut donc tout voir autour de soi et prendre de belles photographies. Les commentaires sont aussi très intéressants. L'accessibilité du bateau est au top pour les PMR et personnes âgées ou encore les poussettes !

Faire attention autour de soi et aux détails c'est ce qui permet de remarquer des petites choses au loin, sur les îles, une chapelle, une croix (la tombe d'un homme et de son chien par exemple), l'unique maison d'un propriétaire sur son île privatisée, ou bien des arbres morts à cause des cormorans, des dolmens... Parmi les îles qui jalonnent l'escapade en bateau il y a l'île Logoden, Ilur, d'Arz, Boëdic, et des dizaines d'autres ! On peut en visiter certaines, d'autres sont privatisées ou inaccessibles.

Si vous voyagez avec un budget serré comme nous, nous conseillons les hôtels à bas prix comme Ibis (rouge ou budget) et les Air b'n'b. Le petit-déjeuner et les autres repas sont facilement raisonnables ici car les restaurants sont principalement des crêperies (de 2 à 9 euros une crêpes ou une galette). De plus, les air b'n'b sont vraiment pratiques avec les coins cuisine on économise en cuisinant soi-même et en conservant ses aliments au frigo :) Quand nous sommes allés sur l'île aux Moines nous ne voulions rien payer de plus que le billet du bateau. Après avoir hésité à louer des vélos (électriques) nous avons finalement abandonné l'idée car j'avais peur de stresser à cause des nombreux autres touristes à bicyclette qui n'ont que faire des règles du code de la route sinon d'arriver les premiers à tel ou tel endroit 🙄 et à cause des côtes trop difficiles et la fatigue que cela engendrerait. Le prix de la location de vélo oscille entre 6 à 12 euros les 2-3h. L'île aux Moines fait presque 7 km de long et 3-4 km de large, elle a une forme en croix, on peut la traverser à pieds en 4 ou 5h avec les arrêts à divers points de vue et "monuments" (menhirs, ...). Après l'avoir visitée en partant de Vannes à 10h, puis les 2h de traversée en mer, nous avons débarqué à midi sur l'île aux moines et l'avons quittée à 16h. Nous pouvons dire que 4h ne suffisent absolument pas pour voir toute l'île ;)

Mais continuons notre tour du golfe du Morbihan. L'odeur de la mer, l'air iodé, la couleur vert bleu de l'eau... le bruit de l'eau contre le bateau...

On peut croiser ces bateaux typiques de Séné : les Sinagots. Ils ont un liseret de couleurs et des voiles rouges qui sont peintes "à la main".

Nous pensions qu'il y aurait des bateaux de touristes partout surtout des vedettes et des navettes ainsi que des bateaux bus mais finalement il y en avait peu (ici fin juillet un mercredi !). Nous étions plutôt entourés de bateaux de plaisance et de petits voiliers touristiques qui ajoutent au charme des lieux.

Donc peu de remous, car peu de rencontres entre gros bateaux. A la proue nous n'avions même pas les embruns, juste l'odeur ;)

Ce qui nous a tout de suite frappés c'est le côté verdoyant de ce golfe. On ne s'attendait pas à voir tant de verdure et de bois. C'est finalement entre terre et mer, la forêt qui domine.

Parlons de Lyra, 4 ans, notre chienne Yorkshire qui voyage partout avec nous. Comme je le dis toujours il faut penser tout en fonction de nous, et nos propres limites mais aussi tout en fonction de Lyra. 

Voici une petite liste des choses à ne pas oublier en expédition sur l'île aux moines avec un chien :

Au préalable lui donner quelque chose contre les nausées avant le voyage si il ou elle est sensible. (Moi j'ai donné deux minuscules morceaux de gingembre frais conservé au frigo).

- une gourde pour l'eau et sa gamelle 

- une petite serviette si il ou elle se mouille ou se souille les patounes avant d'entrer quelque part...

- un petit brumisateur s'il fait lourd comme le jour où nous y sommes allés 

- une petite poignée de croquettes pour patienter si vous faites l'expédition du matin au soir.

- un bon harnais si vous la /le mettez dans un panier à vélo par exemple 

ET - des sachets pour ramasser les crottes de monsieur ou madame 

Sur l'île on trouve des gamelles d'eau devant certains restaurants ou bars mais Lyra n'a pas voulu y boire car l'odeur ne lui a pas plu 😂 c'est une aristocrate vous comprenez...

Il y avait deux ou trois autres chiens sur le bateau et une bonne vingtaine d'autres sur l'île. Lyra a donc fait de nombreuses rencontres. C'est d'ailleurs au chien qu'on reconnait les propriétaires quand on les croise dans les rues plus tard ;)

Parfois, le vent était plus fort avec quelques petites bourrasques et Lyra préférait être par terre.

Mais nous, nous ne voulions rien rater du paysage. Ce pays est splendide. 

Nous sommes désolés s'il y A dans cet article beaucoup de photographies mais c'est si beau qu'on n'a pas pu choisir entre les centaines d'instantanés capturés ce jour-là.

Certaines îles ont été achetées par des personnalités comme Daniele Darrieux ou des marques comme Carrefour ou Yves Rocher. Une petite île fût privatisée pour 60 000 francs mais le propriétaire ne put jamais construire d'habitation dessus car les règles d'urbanisme ne permettent pas de construire à moins de 100 m de la mer... et l'île ne faisait que 86m...

Certaines îles comme l'île aux moines sont habitées (600 habitants à l'année avec des services publics et écoles) ou l'île d'Arz, d'autres sont habitées par... les oiseaux.

Ce contraste entre le ciel gris et menaçant et le vert de la mer..... magnifique.

Lyra était blasée dès l'arrivée sur l'île. L'aventurière tout terrain tout poil n'était pas au bout de ses surprises portant...

Sur une île il y a deux côtes, celle dans le vent et celle sous le vent. Les habitants du temps jadis savaient bien que les outrages de la mer pendant les fortes marées et les tempêtes leur imposaient de construire à l'abri du vent (sous le vent) et dans les terres en hauteur. Aujourd'hui, enfin.. depuis le début du XXe siècle, ceux qui firent bâtir leur maison choisirent la vue sur mer et la proximité des plages et construisirent face aux vents sur la côte.

On aperçoit une baie. Le bateau bus de la compagnie du Golfe allait jusqu'à la porte de l'océan. Belle Île en Mer est la dernière île très au loin qui est véritablement en pleine mer, toutes les autres sont bien protégées dans le golfe.

On croirait qu'il fait nuit mais c'était assez lumineux.

Nous avons eu tous les temps en mer comme sur terre. De la fine bruine continue à l'anglaise, en passant par l'averse en bonne et due forme,  puis le soleil, les éclats de soleil entre les nuages gris, les nuages gris balayés par le vent, le ciel noir, le vent chaud...

 Bon, et si nous visitions l'île aux Moines maintenant ? Parce que je vous vois vous impatienter et trépigner du pied gauche !!!

Voici le petit port de l'île aux Moines dans lequel nous atterrissons (façon de parler)

Contrairement à L'île d'Arz, ici le centre n'est pas à 2km à pied (eh oui  pas de voiture ici sauf dérogation !) Le bourg est assez proche du port il faut juste grimper en hauteur. L'île est très accessible pour les PMR, les routes principales sont bien faites et les fauteuils comme vélos circulent tranquillement. Le seul souci : faire attention aux touristes à vélo qui déboulent et aux aléas climatiques. Sinon, on croise des scooters, des camionnettes utilitaires et des petits tracteurs.

On peut suivre 4 itinéraires principaux, rouge/jaune/vert/bleu. Tout est extrêmement bien balisé et il est impossible de se perdre. Inutile de chercher le bout de l'île comme nous a raconté un résident bien alcoolisé, car des bouts d'île il y en a de tous les côtés.

On voit la.mer à chaque recoin.

Les.maisons ici sont si charmantes que ça donnerait presque l'envie d'en avoir une à soi. 

Une église au coin d'une rue.

Nous vous conseillons de parcourir l'île entre 10h et 14h. Les gens mangent en resto entre midi et deux et vous serez tranquilles. Pour économiser nous avions apporté notre propre pique-nique. Néanmoins nous avons constaté que les cartes des restaurants étaient peu onéreuses. Pour ne pas perdre du temps il vaut mieux manger sur le pouce... sinon vous risqueriez de voir peu de l'île et de louper la navette !

J'étais étonnée de voir tant de fleurs sur l'île. Avec ce climat c'est en effet très propice à beaucoup de.plantes qui aiment l'eau, l'humidité et la douceur.

Marcher dans les rues est plus intéressant que rouler à vélo en allant trop vite. Flâner fait du bien. Éloge de la lenteur. 

Nous avons fait très peu de l'île mais c'était suffisant pour voir à quoi elle ressemble. Nous sommes restés sur la route principale la plupart du temps et quelques fois des sentiers s'engageaient vers la mer facilement. La route est praticable et agréable mais il y a pas mal de dénivelé. 

Les fleurs ajoutent indéniablement un côté vacances ici. Le ciel n'était pas bleu mais on le sentait presque là avec toutes ces essences. 

Je me voyais bien dans ce petit manoir. D'ailleurs il y avait une île à vendre pas loin mais après un coup d'oeil sur notre compte en banque nous avons jeté l'éponge.

Roses.

Marée basse. Nous pique-niquons. Tranquilles. " Plage " déserte. A nous la belle vue !

Nous vous conseillons : un anorak/K-way/un coupe vent et une nappe / une serviette de plage épaisse. Parce que le sable était trempé et les bancs le sont aussi mais ça n'était pas dérangeant !

Et puis de la crème solaire car même par ce temps l'indice UV en pleine mer est décuplé ! (Réverbération sur l'eau)

Les.plages l'été sont interdites aux chiens (du moins les 3 grandes plages officielles de l'île). Dans le golfe du Morbihan j'aurai l'occasion de vous reparler des plages autorisées. Néanmoins comme il pleuvait les petites criques étaient désertées.

Cette plage sur les 2 photographies ci dessus sont interdites aux chiens. Mais ils peuvent être "tolérés" en basse saison quand il n'y a personne et avec une laisse.

Spot parfait non ? 

Quelques menhirs !

Astuce : la météo n'est absolument pas la même d'une île à l'autre, sur le continent il pleuvait des averses, sur l'île entre bruine sur un versant et vent sur l'autre.

J'ai lu quelques pages mais honnêtement j'avais plus envie de regarder le paysage.

Lyra et son menhir.

Lyra voulait aller sur une des grandes plages de l'île : la plage du Goret. C'est un nom qui lui convient parfaitement bien.

Il existe au-delà des pistes principales des petits sentiers côtiers très praticables mais difficiles d'accès pour les PMR. Il y a des racines partout et des roches, trébucher est vite arrivé ^^'. Mais ce sont les recoins les plus jolis. 

Quelques mures par-ci, des "myrtilles" (?) Par-là, de la vigne aussi. Que de fruits !

Et des roses trémières incontournables !

Sur le sentier ...

Le long du sentier surplombant la.plage du Goret, si chère à Lyra.

Ceux qui avaient prévu des affaires de plage ont été déçus. Mais d'autres activités sont prévues sur l'île comme le vélo ou la visite de l'île en mini bus (quelle idée bizarre !!!)

Voilà j'espère que cet article vous a plu et qu'il vous aura fait voyager un peu. Cette île et cet environnements sont extrêmement dépaysants. Revenir sur terre sur le continent fait bizarre après avoir touché une sorte de paradis vert et bleu.

Sentier côtier verdoyant.

Même si nous avons eu une seule petite averse, aucune envie de porter un lourd manteau tellement il faisait chaud.

Les couleurs de la Bretagne vont me manquer .

Sur le trajet retour l'eau était encore plus émeraude.

C'était sublime.

Et aucune photographie n'a été ici retouchée !

C'est ce côté océan, minéral et végétal qui nous a séduits. Voici la maison rouge qui servait de repère aux marins pour rentrer à Vannes. Le propriétaire était contraint de la garder peinte de couleur vive. Aujourd'hui les cartes électroniques permettent de s'affranchir de ce type de repères anciens.

Une petite dernière avec des hortensias ?

Merci à tous et à toutes pour votre attention ! Croquettement vôtre !

A bientôt !

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article