La symphonie pastorale d'André Gide

Publié le par Madame Tassa

La symphonie pastorale d'André Gide

H E L L O | 🌿🌸

La Symphonie Pastorale

d'André Gide

Avis lecture :

J'ai terminé "La symphonie pastorale" d'André Gide (1919) ...

Après avoir lu "L'aveuglement" de Saramago, "Homer & Langley" d'E.L. Doctorow, voici mon 3ème roman autour du handicap visuel. Une excellente découverte !

A lire avec La Symphonie Pastorale de Beethoven en fond sonore. . .

Me revoici donc avec ma petite citation :

"Puis Jésus dit: «Je suis venu dans ce monde pour un jugement, pour que ceux qui ne voient pas voient et pour que ceux qui voient deviennent aveugles.»" !

Vous allez finir par croire que je sais la Bible par coeur. . . Hé hé, car dans ce roman classique, Gide écrit l'histoire d'un pasteur qui décide de prendre sous son aile une jeune fille aveugle, Gertrude, orpheline.

Se construit alors une intrigue d'une grande simplicité, sorte de parabole biblique, agrémentée de piété et de religieux. Le livre se construit autour des carnets du pasteur, journal "intime" dans lequel il note la progression de sa pupille. Patience et éducation protestante sont les maîtres mots de son œuvre, mais le propos est ailleurs.

Alors qu'il tente d'inculquer à Gertrude une lumière nouvelle, une "vision" du monde, il délaisse sa propre famille et oublie de regarder le monde autour de lui avec une égale ouverture d'esprit. Il croyait "rendre la vue" à son élève, mais est-ce vraiment bien le cas ?

Avec une plume sublimée par un style mystique et profond, la voix du narrateur raconte le conflit moral et les problèmes de conscience du pasteur, de sa famille et de Gertrude. Sans véritablement de pathos ou de métaphores trop lourdes, l'écriture concise de ce roman fait que Gide en vient à son but très rapidement et la beauté du roman vient de sa simplicité et de la psychologie des personnages.

S'en dégage une sorte de "suspense" dickensien, où l'on a envie de connaître le destin tragique de cette jeune héroïne. Sans verser dans le sermon, Gide offre un roman contemporain au sujet universel qui nous ouvre littéralement les yeux. Le calme et la sérénité qui en émanent sont troublés par la noirceur des âmes envahies par le péché et l'égoïsme de l'être humain, critiquant une forme d'hypocrisie religieuse. A méditer !

 L'avez-vous lu ? 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article