Sous le compost de Nicolas Maleski

Publié le par Madame Tassa

Sous le compost de Nicolas Maleski (Harper Collins France

Aujourd'hui je vous parle d'un thriller intitulé "Sous le compost". Vous connaissez ma passion pour tout ce qui tient de la campagne et Nicolas Maleski a donc attiré mon attention avec ce roman ou la vie verte n'a pas que du bon. Malgré le début de ma sinusite, j'essaye de vous faire un résumé et une courte chronique. Vous pardonnerez mes coquilles s'il y en a. C'est une sorte de portrait inversé du cliché courant dans le thriller français aujourd'hui. Franck est un écrivain (raté) qui s'occupe de ses 2 filles dans sa maison de campagne tandis que sa femme enchaîne les heures dans sa clinique vétérinaire. Franck aime les plantes et les légumes. Il fait le linge et amène les filles à l'école. Et il aime ça. Gisèle rentre tard et la vie de couple s'en ressent.

A partir de là, pas beaucoup de nouveautés vous me direz. Pourtant une lettre anonyme arrive et va mettre le feu aux poudres. Gisèle trompe Franck selon le corbeau sans nom. Le roman est très bien écrit. Il n'est pas tendre. Il est cru. Rugueux. Sauvage. L'homme est un animal quand l'esprit de vengeance secrète lui vient. Franck va perdre la tête et d'autres avec lui. Mais le roman ne se déroule pas comme on voudrait le croire. L'action n'est pas trépidante : c'est toute une atmosphère de tension qui s'élabore entre les personnages. Peu à peu, Franck entre dans la sphère adultérine sans y être préparé... La violence n'est pas dans le crime (ou presque) mais dans le poids des silences et des mensonges, et la dureté de cette vie de campagne où le temps ne semble pas s'écouler de la même manière qu'ailleurs. Une bulle en quelque sorte, qui ne tardera pas à exploser.

Je m'attendais à autre chose, certes. Mais j'ai trouvé l'écriture brute et intelligente. J'ai apprécié cette fin qui court-circuite l'idée qu'on se fait d'un thriller. Si vous n'avez pas peur de mettre la main dans la terre un peu sale, lisez ce thriller sans pour autant vous attendre à de palpitants retournements mais à un renversement de situation où les rôles sont distribués à la manière d'un théâtre tragique comme dans la grande duperie qu'est ce monde.

 

Publié dans romans

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article