American Horror Story : Pilote bâclé (90 min)

Publié le par Tassanie All

American Horror Story : Pilote bâclé (90 min)

American Horror Story

Série dramatique et d'horreur américaine bien américaine puisqu'on vous le dit ("American"). Créée en 2011.

Pourquoi je n'ai pas aimé:

1) J'avais de grandes attentes puisque la presse était dithyrambique et élogieuse au sujet de cette série censée renouveler le genre de l'horreur à la télé. Sachant que l'horreur aujourd'hui c'est économique: pas besoin de moyens extravagants, juste une narration à suspense et des costumes/maquillages bien moches et dégoûtants. Sachant aussi que je déteste le film d'horreur sauf le film dhorreur de l'âge d'or du cinéma (Dracula, etc.) hé oui, en noir et blanc bien que je concède que les Zombie movies ont bouleversé le genre avec les excellents "The Walking Dead" ou encore "REC 1" (en caméra subjective)... Attention les séries de vampires "True Blood", "The Originals" ne sont pas des films d'horreur, mais fantastiques, merci. The Shining de Kubrick et Psychose ou Les Oiseaux de Hitchcock sont de parfaits exemples de l'utilisation de la paranoïa et de la folie des personnages principaux.

DONC première chose que je n'ai pas aimée: La mauvaise utilisation des clichés, des poussifs, des légendes urbaines et des mythes horrifiques. - la peur de l'infertilité (scène au cabinet de gynécologie après fausse couche) - la peur de l'infidélité (Ben couche avec une étudiante dans le lit parental attention, Vivien sort le couteau de boucherie!) - la peur de la folie, la maladie mentale (Ben est psychiatre, il traite un ado fou et schizo) - la peur du suicide (La fille Harmon se mutile et se bat avec des pétasses de son lycée) - le cliché de la voisine voyeuse, envahissante (Jessica Lange) - la légende urbaine de la sirène ou vamp (la femme de ménage qui se transforme selon la personne) - la peur du sexe (conservatisme américain, Ben est obsédé par la femme de ménage) - la légende urbaine pourrie de la vengeance au sous-sol: Arrêtez avec les sous-sols s'il vous plaît bon sang! C'est nul! Bref.

2) Les acteurs. bof. La famille Harmon est composée de Ben ( Très mauvais acteur T. McDermott), Vivien (moyenne Connie Britton) et Violet (prometteuse Taissa Farmiga). Et Jessica Lange en Desperate Housewives voisine bien énervante. Ah et puis un ancien propriétaire au visage à moitié brûlé!! bouh gla gla j'ai peur!

3) Le décor. Trop beau: une maison victorienne à los Angeles, on croit rêver. Seulement les fresques murales cachent des scènes de sexe explicites et bien gores. Thème cher au film d'horreur. Preuve que l'homme a peur de perdre ses attributs n'est ce pas? Le sous-sol avec des bocaux pleins de foetus au début du pilote... nul.

4) La réalisation: la caméra en plan serré sans arrêt. Tellement que c'en est laid. La lumière jaunâtre ratée alors que dans ded séries comme Bates' Motel ça fonctionne super bien. La réalisation de scènes d'horreur de façon elliptique: on se croirait dans une boîte de nuit à 3h du mat'. Ce ne sont pas les scènes d'horreur qui donnent la nausée mais la réalisation! !!

5) Le thème de la maison hantée, le sous-sol, le grenier avec la combinaison S.M. bref tous les poussifs du film d'horreur en... moins bien. Alors: POURQUOI? Quand le cahier des charges d'une série télé aujourd'hui est tel que la série se rapproche du niveau du cinéma: là où Breaking Bad, Treme, Game of Thrones, The Walking Dead, House of Cards nous mettent d'accord, nous intéressent un minimum, restent avec des enjeux crédibles et proches des nôtres... Cependant American horror Story péche dans sa réalisation car aucune des préoccupations des personnages ne me touche...donc je me fiche de leur sort. 01/20 : dommage.

Publié dans télévision, cinema, geek

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article