Édito du 24.10.13 "Poèmes libres"

Publié le par Madame Tassanie

Petit poème dans un moment de douleur. S'il en est. La douleur ne s'oublie pas.

- photo de quelques livres de ma bibliothèque dont Zulu qui sera bientôt chroniqué.

- photo de mon kobo (lectures en cours "The mortal instruments Tome 1" de Cassandra Clare bientôt terminé et aussi moyen que Sublimes Créatures, franchement où est passé Harry Potter?, ensuite "Vera" a play by Oscar Wilde (très bien, sur les nihilistes de Russie), extrait de "Douce France" de Karine Tuil (ça m'a l'air nul), et "Le Procès" de F. Kafka (déprimant mais tellement Kafkaïen donc juste), "The portrait of a Lady" by Henry James (20/20).

Édito du 24.10.13 "Poèmes libres"

Je mire tes jolis yeux à la lueur d'une lanterne,

L'aube vacille, éclaire un temps ton visage brumeux,

Et restitue la beauté de ta silhouette d'antan.

Au milieu du silence, triste, j'écoute ta peine

Ignorer le passé, les rides, les corps caverneux,

Qui firent ta douleur dans ton cœur incandescent.

J'ai oublié souvent tout espoir en ces lieux,

Cette antre incertaine qui couvre nos voix,

Où tu marches de tes pas, traîtres et hésitants.

Cette caverne abrite le monde incestueux,

D'un être odieux, qui est autre que toi.

Tu le tueras aussi sûrement que la douleur que j'entends sourdre en dedans.

T.A. (Tout droit réservé 2013)

Édito du 24.10.13 "Poèmes libres"

Publié dans poésie, edito

Commenter cet article