La Guerre est une fleur qui pleure

Publié le

Hibiscus

Hibiscus

~~ La Guerre est une fleur qui pleure

A la vue de ces ailes d'anges qui battent dans le vide

A la vue de ces morceaux fragiles et translucides

La fleur attend, à cœur ouvert, les baisers volés

De ces libellules, de ces papillons, posés sur son front

Gracieux.

Aux couleurs chatoyantes, la fleur préfère le bleu

Le bleu du ciel infini, d'où le soleil darde ses rayons

Sur son corps qui se tend droit, heureux et valeureux

Ses pétales irradient d'un jaune lumineux

Et coule la sève sirupeuse et sucrée.

Pas de blessés.

Quand une brise légère fait frémir son feuillage

C'est le plaisir d'une tendre caresse au crépuscule

C'est l'envie d'être en paix à l'aune de sa beauté

La fleur est belle, ravissante et se balance de ci de là

Elle a poussé sur la terre violée par les pas de soldats.

Surgir après leur guerre, là gît son propre combat

Subir sa nature éphémère, là est son propre destin

Renaître après l'horreur et se laisser cueillir, enfin

Par des mains innocentes aux yeux qui pleurent

De joie.

La guerre est une fleur qui pleure, tuée par nos délires

La guerre est une fleur qui pleure, créée par nos désirs

De foi.

T.A. ( Tous droits réservés )

Publié dans poésie

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article