La maison du bout du monde de Michael Cunningham

Publié le par Madame Tassanie

Synopsis - Jonathan et Bobby ont grandi ensemble au rythme des musiques seventies et dans l'alcool, la drogue et la marihuana. Ils sont meilleurs amis et découvrent leur attirance commune pour les hommes. À la majorité, ils se quittent et ne se retrouvent que 15 années plus tard. À New York, ville cosmopolite, ils tentent en compagnie de Claire, troisième personnage clé, amante de Bobby, de réinventer la famille idéale des années 80 écartelée entre les idées hippies de liberté et la révolution sexuelle qui impliquent les épidémies du sida, ravageuses. Ils vont et viennent et leurs espoirs autant que leurs angoisses deviennent les nôtres, extrêmement modernes.

 

Détails: Lu en 2007. Éd. 10/18

Review:

Un chef d'œuvre

Ceci est un chef d'œuvre. Dans tout ce qu'il y a de simplicité, de modestie, de beauté. Entre l'avis, le point de vue interne de chaque personnage principal, on s'identifie aux doutes, aux rêves et aux déboires ou aux jours des protagonistes qui cherchent la normalité.

Une fin des plus émouvantes

Et si la fin est terriblement triste ( pas tragique ) mais émouvante, elle n'en est pas moins magnifique. Cunningham magnifie le quotidien d'êtres qui doutent et qui se cherchent comme jamais.

C'est une œuvre éblouissante où chacun cherche pour destin sa propre maison au bout du monde, sa paix.

Des petits détails plaisants

De plus les références musicales sont excellentes et replacent toute l'histoire dans son contexte. Ce livre vous transporte dans le passé comme si vous y viviez. Chaque détail vous plonge dans ces USA outranciers et discriminatoires mais de l'espoir des années 70-80.

Note - chef d'œuvre 18/20

La maison du bout du monde de Michael Cunningham

Publié dans romans, Coup de coeur

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article