Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

Publié le par Madame Tassanie

Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh

Critique de "Le bleu est une couleur chaude" de Julie Maroh

Qu'est ce que c'est ?

Le bleu est une couleur chaude est une bande dessinée française dit aussi roman graphique, réalisé par l'auteure Julie Maroh. La BD, publiée par Glénat en 2010 fait l'objet d'une adaptation cinématographique par Kechiche avec La vie d'Adèle Chapitres 1 & 2. (promu et recompensé à Cannes en 2013 avec Léa Seudoux et Adèle Exarchopoulos).

Résumé: l' histoire en elle-même n'est pas très originale. On pourrait même dire qu'il s'agit des pires clichés des histoires d'amour en littérature ou au cinéma ou alors qu'il s'agit d'un pitch pour roman à l'eau de rose de chez Harlequin... Mais non, c'est bien plus que cela. Julie Maroh raconte une histoire d'amour presque banale dira-t-on, entre deux jeunes femmes que quasiment tout oppose, l'une au lycée, l'autre on ne sait pas trop bien, tout ça sur fond de blousons en cuir et en jeans dans les années 2000. Bien entendu rien ne se passe idéalement.

La beauté du geste

Ce qui est beau dans ce roman graphique c'est l'utilisation de la couleur : des tons de gris, de noirs et de blancs, un entrelacs de mélancolie, une ellipse dans le temps pour annoncer la fin, le ton de l'histoire dès le début. Sûrement. Et puis il y a le dessin fin, tremblant, troublant de vérité de Julie Maroh avec des lignes superbes, et les cheveux bleus d'Emma. Couleurs des larmes, de la nostalgie et des regrets. (Ou remords ?) la BD mérite son magnifique titre. Le bleu devient vite la couleur ultime, la couleur de l'amour, une couleur sexy: chaude.

L'amour fou, l'amour passion

Ce que raconte l'histoire c'est véritablement un amour passion, auto destructeur, l'amour haine, l'amour honte mais l'amour unique qui jamais ne se reproduira. Tout commence avec le décès de Clémentine, l'amante d' Emma. Emma se voit forcer de se rendre chez les parents de Clémentine selon les désirs de la défunte qui dans ses dernières volontés, voulait qu'Emma récupère et lise son journal intime. Mais tous les enjeux de l'homosexualité rencontrent leurs obstacles: Le père de Clémentine est terriblement hostile et méfiant vis à vis d'Emma. (Comme les futures scènes de disputes et de remarques désobligeantes au bahut ...)

Puis, après cette ellipse, flash backs, car le roman graphique suit la lecture du journal de Clémentine par Emma : avec une écriture fine mais pas litteraire non plus, c'est le dessin qui fait tout! l'histoire est longue, depuis le lycée et donc la fin de l'adolescence d'Emma et de Clémentine, leur rencontre impromptue, l'ouverture à la vie de couple et de femmes... Jusqu'à la disparition de Clémentine.

Emma , homosexuelle confiante en sa sexualité rêve de normalité dans sa relation avec Clémentine, une totale transparence, pas de cachotteries; quant àClémentine elle rêve d'échapper aux ragots aux rumeurs et aux mauvaises langues et doute de sa sexualité étant sortie avec un jeune garçon du nom de Valentin.

Les doutes, les ruptures, tout les bouleverse, à fleur de peau, jusqu'aux scènes de sexe, instants intenses. Les deux femmes veulent comprendre mais l'une n'aura pas le temps d'expliquer sa vérité, ainsi clémentine le fait elle dans son journal intime, elle qui a fini par s'apprendre, grâce à Emma et qui veut lui témoigner son amour. Emma va - t - elle comprendre que Clémentine se justifie ainsi?

Une fin à la Brokeback Mountain

Une fin triste voire tragique. Une histoire d'amour déchirante. Pari réussi. Le film sera - t - il aussi intéressant !?

Note : 16/20

Logo Livraddict

Publié dans romans, challenge, concours, bd

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

B.E. 16/10/2013 19:19

Pour le challenge

B.E. 16/10/2013 19:18

Bon courage !.

Madame Tassanie 18/10/2013 12:11

Merciii